Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 

Thiers à Flahaut
Paris, ce 26 juillet 1846


Mon cher ami,
Je vous demande pardon si mes formes vous ont paru trop cérémonieuses, et pas assez amicales. L'intention n'était pas le moins du monde en rapport avec les apparences, car je vous tiens pour un excellent ami, et je veux toujours l'être pour vous dans la forme et dans le fond ; mais ne sachant pas si cette lettre serait ou non communiquée, je vous ai traité en ambassadeur.
Je vous prie de continuer vos perquisitons, et je me hâte de rectifier une erreur que j'ai commise dans l'énoncé de ma cinquième question. C'est Ebersdorff que j'ai voulu dire ; car autrement ma question serait un non-sens, vu qu'il n'y a pas d'Ensendorff sur la rive droire, et qu'il n'y a qu'Ebersdorff, où se trouvait en effet le quartier impérial au moment dont il s'agit. Voilà ma rectification, après quoi je vous quitte pour aller passer quelques semaines au Havre sur le bord de la mer.
Tout à vous de coeur. Mes hommages à Mme de Flahault. Mmes Thiers et Dosne vous remercient de votre souvenir, et vous envoient leurs amitiés.
A. Thiers
  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 19 mars 2017