Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 

Tullyallan, le 7 septembre 1850

Charles de Flahaut à Lord Murray
(Jonh Archibald Murray, juge écossais, vieil ami à la fois de Flahaut et de sa femme)

 

"Je n'ai lu aucun des articles sur L.P. (Louis-Philippe) parus depuis sa mort. En racontant sa vie, les publicistes peuvent donner les faits avec plus ou moins d'exactitude, mais comment apprécier les circonstances présentes dans lesquelles L.P. fut contraint d'agir ? La conduite de son père, ha¨de la Cour, les dangers de toute nature qu'il courut lui-même de toutes parts et qui le forcèrent à fuir son pays sans espoir de trouver un asile dans aucun coin d'Europe, - et plus tard en 1830, la necessité où il fut, ou bien d'accepter la couronne de ses aînés, ou bien de les rejoindre dans l'exil où les avaient aussi condamnés leurs fautes...
Politiquement, sa mort est de nulle importance ; elle n'a produit aucun effet en France. Le voyage du Président a eu le plus grand succès qu'il pût avoir ; sa conduite et son langage ont été habiles et approuvés de tous. Pour ce qui est l'avenir, personne n'en peut rien dire. Morny, pas plus que La Valette, qui sont chez moi, ne savent rien de plus que vous et moi."

 

* Morny et son temps (Parturier / Hachette / p.74-75)
* Le secret du coup d'Etat (Guedalla-Kerry / Emile-Paul 1928 /p.110-111)

  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 19 mars 2017