Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 

Révérend (Les familles titrées et anoblies au 19è siècle / Champion)

FLAHAUT DE LA BILLARDERIE (DE)
D'argent à trois merlettes de sable ; au comble d'azur à la croix d'or ; au franc-quartier des barons militaires (baron 1810)
Mêmes armes, avec le franc-quartier des comtes militaires (remplaçant celui des barons) (comte 1813).
Auguste-Charles-Joseph DE FLAHAUT DE LA BILLARDERIE, baron de l'empire par lettres patentes du 2 novembre 1810, comte de l'empire par nouvelles lettres du 11 décembre 1813, donataire (r.24000) en Westphalie, 19 mars 1808 et sur Rome, 15 août 1809 et 19 novembre 1813, colonel, aide de camp du prince Murat, général de division, ambassadeur, pair de France (2 juin 1815 et 19 novembre 1831), grand-chancelier de la Légion d'honneur, G O, né à Paris, 21 août 1785, mort à Londres, 1er septembre 1871 ; fils de Charles-François de Flahaut, comte de la Billarderie, mort en 1793, et d'Adélaïde-Marie-Emilie Filleul, morte en 1836, remariée en 1802, à José-Maria de Souza Bothello, ministre du Portugal ; marié, 1er juillet 1817, à Margaret Mercer Elphinstone, baronne de Keith, morte à Paris, 12 novembre 1867, dont cinq filles :
I.- Emilie-Jeanne de Flahault ; mariée, 1er novembre 1843, à Henri comte Shelburne.
II.- Clémentine-Marie-Hortense de Flahault ; morte le 5 janvier 1836
III.- Georgina-Gabrielle de Flahault ; née en 1823 ; mariée en 1871, à Charles-Jean-Marie-Félix marquis de la Valette, sénateur du second empire.
IV.- Adélaïde-Elisabeth-Joséphine de Flahault.
V.- Sarah-Sophie-Louise de Flahault ; morte le 8 juillet 1853.
Le cmte de l'empire appartenait à une famille d'ancienne noblesse de Picardie, maintenue dans sa noblesse d'ancienne extraction en 1668, qui a donné plusieurs lieutenants-généraux et s'est éteinte avec lui dans les mâles (Cf. Annuaire de la noblesse en France, année 1865). Les armes étaient : D'argent à trois merlettes de sable.

pour vous procurer cet ouvrage :

  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 19 mars 2017