Accueil - Plan du site
Biographie sommaire
Bibliographie
Correspondances
Origines - Généalogie
Famille - Entourage
Carrière militaire
Carrière diplomatique
Fonds Flahaut
Etudes

Ressources
Evénements
Anecdotes
Articles de presse
Index des personnages
Actualités et mises à jour
Liens - Lettres et Mémoires
Contact

A consulter :

Annuaire Histoire
Lettres et Mémoires du 19è
Revues historiques
Histoire et manuels scolaires
La boutique de l'Histoire

Au Blason des Armoiries




Recherche personnalisée
 

Qui est le père de Charles de Flahaut ?...

 Talleyrand ?...

par Gérard.

(Château de Valençay)

L'hypothèse la plus souvent avancée par les historiens et biographes (46 sur 51 consultés). La filiation naturelle repose sur le témoignage formel de Gouverneur Morris, ami intime de Mme de Souza et les déclarations de M d'Angiviller, frère du comte de Flahaut.

Talleyrand lui-même, très empressé auprès d'Adélaïde pendant de nombreuses années, élude mais ne dément pas cette possibilité.

Et pourquoi le prénom de Charles est-il commun aux deux hommes ?

Talleyrand a toujours veillé à promouvoir la carrière militaire de Charles et lui a évité l'échaffaud lors de la terreur blanche.

Mais la ressemblance des visages n'est pas flagrante...

 

Le comte de Flahaut ?...

Certainement trop âgé (36 années de différence) et faible de santé, le comte de Flahaut était un mari "honoraire", s'effaçant de bonne grâce devant les autres prétendants.

William Windham ?...

Le célèbre parlementaire anglais entretint pendant douze années une idylle avec la comtesse de Flahaut. Elle le rencontra en 1781 dans un salon littéraire où il fut l'un de ses plus ardents admirateurs. Elle séjourna à Londres durant l'été 1784, où elle le retrouva. L'exil vers l'Angleterre, le mariage de Charles avec Lady Keith, et son installation en 1817 sont-ils inspirés par un mystérieux instinct ?

 

 Gouverneur Morris ?...

 Gravure Prévost, d'après du Simitier. Fin XVIIIème B.N.

Celui-ci, agent des nouveaux Etats-Unis à Paris rejette catégoriquement cette "accusation". Une solide amitié liait ces deux êtres. Cependant, quoique marié, il a certainement soupiré pour la belle Adélaïde...
Leurs rencontres furent très fréquentes, de 1789 à 1792.


des ouvrages à se procurer :

 une étude approfondie du sujet a été menée par Eberhard Ernst sur le site "Les amis de Talleyrand"

 

  règles de confidentialité
référencements site créé en 1999, mis à jour le 21 février 2017