Souvenirs anecdotiques et militaires du colonel Biot , aide de camp du général Pajol
campagnes et garnisons / publ. d'après le ms. de M. G. Froberger, son petit-neveu
avec une introduction et des notes, par le Comte Fleury
H. Vivien (Paris) - 1901

Hubert-François Biot naquit à Lille, le 3 février 1778, de parents d'origine ardenaise. Il avait près de vingt ans lorsqu'il s'engagea au 11è chasseurs. Nommé sous-lieutenant en 1809, promu capitaine en 1812, major en 1816. Il mourut à Lille le 5 janvier 1842

Avant-propos (extrait) :
Je tiens le manuscrit de ces Souvenirs de M. Georges Froberger, petit-neveu du colonel Biot. Les états de service de Biot et les renseignements qu'il fournit lui-même au cours de son récit permettent d'établir une courte biographie de ce vaillant de la Grande Armée, resté assez inconnu. Son nom en effet serait oublié s'il n'avait pris soin de rédiger des impressions qui, sans jactance et sans prétention, nous le montrent tel qu'il fut : un officier brave, intelligent et instruit, bon patriote, dévoué corps et âme à Napoléon et à celui qui fut pendant tant d'années son chef immédiat, le glorieux général Pajol.
Aussi bien, avoir été de 1809 à 1815, l'aide de camp de ce grand chef de cavalerie n'est pas un mince titre de gloire, et Biot a sa part des lauriers moissonnés par Pajol . En écrivant ses souvenirs, qui ne commencent d'ailleurs qu'en 1812, - la première partie ayant disparu dans un incendie, - Biot a érigé un nouveau trophée à la mémoire de son général, et ceux qui ont conservé le culte de nos gloires militaires devront lui en savoir gré.

Pour vous procurer cet ouvrage :

télécharger le document (numérisation Gallica 2)



 

dernière modification : 18 mars 2013
règles de confidentialité