Les étapes d'un soldat de l'Empire (1800-1815) : souvenirs du capitaine Desboeufs
publiés pour la Société d'histoire contemporaine par M. Charles Desboeufs , son petit-fils
A. Picard et fils (Paris) - 1901

Introduction (extraits) :
Un humble témoin de nos vieilles gloires vient, après tant d'autres apporter son modeste document à l'histoire des luttes du premier Empire. Son amour paternel lui inspira ces pages, que depuis soixante ans ses descendants relisent avec respect. Un siècle après les événements auxquels ils se rapportent, les souvenirs du capitaine Desboeufs sortent du cercle restreint de la famille sous les auspices de la Société d'histoire contemporaine.
Né à Elne le 25 avril 1782, Marc Desboeufs y grandit au milieu des scènes sanglantes de la Révolution, sur cette frontière des Pyrénées où les maux de la guerre étrangère venaient s'ajouter aux horreurs de la guerre civile. Soldat à dix-huit ans, sa jeunesse et son inexpérience sont soumises pendant trois ans aux pires vicissitudes. Caporal sous Masséna, sur les bords de l'Adige ; sergent en Dalmatie, officier après Wagram, il ne revient en France que pour franchir les Pyrénées, où la guerre d'Espagne lui permet de donner la mesure de ses talents militaires et de ses aptitudes administratives. Dans la campagne de 1813-1814, la confiance de ses chefs le place aux postes les plus dangereux. Modeste autant qu'il avait été courageux, il se contenta du grade de capitaine et prit sa retraite à trente ans avec une pension infime...
Le capitaine Desboeufs mourut à Perpignan, en 1859. Conservés dans sa famille avec un soin respectueux, ses souvenirs n'ont été communiqués qu'à quelques intimes notamment au général Faidherbe, camarade de promotion du fils aîné de l'auteur.
C'est à l'un de ses petits-fils qu'échoit l'honneur de les publier. Le manuscrit original, soigneusement recopié par l'auteur, est reproduit avec une scrupuleuse fidélité : nous avons seulement rétabli au bas des pages les notes que M. Desboeufs, sans doute à cause de la longueur de quelques-une, avait rejetées à la fin de son récit.

Pour vous procurer cet ouvrage :

télécharger le document (numérisation Gallica 2)



 

dernière modification : 18 mars 2013
règles de confidentialité