(pas de titre)

20A – Corse du Sud

Histoire et patrimoine de Bastelicaccia (Corse du Sud)

Lieu déjà réputé à l’époque romaine, on y a découvert des sites attestant de la présence d’une colonie au hameau de Bottacina. L’histoire plus récente de Bastelicaccia est étroitement liée à celle d’un autre village de la vallée du Prunelli, en l’occurrence : Bastelica.

Sur le plan terrier du XVIIIe siècle, Bastelicaccia était mieux connu sous le nom de Bastelica-Communes. La population s’y sédentarisa dès le début du XIXe siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune)

Histoire de Bocognano (Corse du Sud)

Le site était déjà occupé dans l’Antiquité.
Sénèque admet qu’une partie des habitants de la Corse et qu’une partie de la langue parlée dans l’île au Ier siècle de notre ère soient d’origine ligure. M. d’Arbois de Jubainville considère les noms de lieu formés au moyen du suffixe – asco, – asca, comme étant d’origine ligure…
(source wikipedia)

Histoire de Campo (Corse du Sud)

Vers 1614, les habitants de Campo se révoltèrent contre leur seigneur et incendièrent le château de Canavaggio, dont il reste un mur avec pierre de l’époque. Tous les membres de la famille périrent brûlés, à l’exception d’une femme, enceinte, qui parvint à s’échapper accompagnée d’un homme d’église.
(source wikipedia)

Histoire de Carbuccia (Corse du Sud)

Son histoire, parsemée de nombreux vestiges médiévaux, remonte à sa fondation légendaire par les descendants du comte UGO COLONNA en l’an mil, mais il ne manque pas de témoignages archéologiques plus anciens, attestant de multiples installations préhistoriques et protohistoriques, sites d’habitat, tombes sous roches ou replis fortifiés, qui parsèment tout le terroir de la commune…
(source wikipedia)

Histoire de Cargese (Corse du Sud)

Au XIe siècle, le comte Ugo Colonna était devenu maître de la Corse après avoir chassé les Sarrasins. Il avait deux fils, l’un appelé Bianco, et l’autre Cinarco ; il leur donna de vastes seigneuries dans le Delà des Monts. Bianco fut seigneur de Calcosalto, où se trouve aujourd’hui Bonifacio, et établit sa résidence à Carbini ; Cinarco, seigneur de S. George, se fixa à Lecce del Loppio. Cinarco construit plus tard le château de Cinarca, auquel il donna son nom, et fut la souche des Cinarchesi…
(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de Cozzano (Corse du Sud)

Situé dans le Haut Taravo, sur la rive droite du fleuve Taravo qui se jette en mer vers Porto Pollo, le village de Cozzano se situe au pied du Col de Verde, dans le canton de Zicavo. Il est entouré, cerné serait-on tenté de dire ( le nom de Cozzano viendrait de Cuzza ou Cozza, qui signifie coin, le village se trouvant proprement coincé entre les territoires des villages alentours )…
(image et extrait du site officiel de la commune)

Histoire de Cristinacce (Corse du Sud)

La tradition populaire , transmise de pères en fils, dit que Cristinacce fut créé au Moyen Âge par trois frères Versini, bergers venus du Niolo. . Ces derniers eurent de nombreux descendants. En effet, encore actuellement, une majorité des habitants de Cristinacce sont des Versini ou descendants de Versini. On constate par exemple que depuis 1830, 19 maires du village sur 24 sont des Versini…
(source wikipedia)

Histoire de Marignana (Corse du Sud)

Dans un document de 1485 témoignant de l’occupation de la région, dix-sept villae sont mentionnées dont Revinda. Il n’est pas fait mention de Marignana ni de Chidazzu qui semblent avoir été fondés peu après.

Marignana aurait été fondé à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle. Son nom apparait pour la première fois dans un document de 1530…

(source wikipedia)

Histoire et patrimoine d’Osani (Corse du Sud)

La pieve de Sia s’étire à vol d’oiseau sur une bande d’environ 25 km, de Girolata à Porto, en passant par Osani, Curzo, Partinello et Serriera.
La fibule découverte sur le site de Curzo prouve que la région était déjà habitée à l’age du Fer (9ème et 8ème siècle avant JC)…
(image et extrait du site officiel de la commune)

Histoire d’Ota (Corse du Sud)

La commune d’Ota était située dans l’ancienne pieve de Sia devenue plus tard Siasalogna puis Sevinfuori, dans l’ancien diocèse de Sagone, dans l’ancienne juridiction de Vico.
Durant des siècles, le Sia a fait partie d’un fief dominé par les Seigneurs de Leca, dont le domaine s’étendait du sud de Calvi jusqu’au nord de Propriano. Les Seigneurs de Leca se révoltèrent contre la domination génoise…
(source wikipedia)