(pas de titre)

24 – Dordogne

Histoire et patrimoine de Queyssac (Dordogne)

Superbe témoin médiéval jaillissant du vallon à quelques vingt mètres de hauteur, le clocher roman de Saint Pierre es liens, rayonnant de sa pureté architecturale, ne peut qu’accrocher le regard du promeneur, qui venant de Bergerac le découvre soudain, lorsqu’on aborde le village par son accès sud. De l’église romane d’origine, il ne reste plus aujourd’hui que le chevet surmonté de sa tour campanaire, mais cet ensemble constitue à lui seul, comme on va le voir, un document monumental exceptionnel…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Prigonrieux (Dordogne)

Le nom de la Commune, à l’origine Prionriu, signifie « profond ruisseau », ce profond ruisseau est évoqué par un « V » au fond duquel coule le ruisseau (bleu).

L’arrondi des branches du « V », associé à la couleur verte évoque la fertilité du sol de la Commune.

La bande bleue évoque la rivière Dordogne qui limite la Commune…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pressignac-Vicq (Dordogne)

C’est en 1382 qu’apparaît pour la première fois dans un texte les noms de ces deux paroisses sous la forme de Pressinhacum pour l’une et Vicus pour l’autre. A Pressignac, le domaine de Soulas, appartenait à une branche de la famille Gonthier : les Gonthier de Soulas. M. Pierre Gonthier fut maire de Vicq en 1816. Son fils lui succéda en 1828…

(image et extrait du site du Pays de Bergerac… lire la suite)

Histoire de Mussidan (Dordogne)

Le siège de la ville est évoqué dans les Essais de Montaigne en 1569.
Sur la carte de Cassini, représentant la France entre 1756 et 1789, on trouve la graphie « Mucidan ».
Le bourg devient chef-lieu de district de 1790 à 1800.
Un premier pont de bois traverse l’Isle en 1840…
(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Sainte Croix de Beaumont (Dordogne)

Avant la Révolution, la paroisse de Sainte-Croix de Beaumont faisait partie du temporel de l’abbaye Saint-Avit-Sénieur, et, à partir du xive siècle, elle appartenait à la mense du prieur de cette abbaye. Mais aucun texte ne permet de savoir si cette dépendance vis-à-vis de Saint-Avit-Sénieur existait déjà au moment de la construction de l’église.

Le territoire de la commune comprenait plusieurs forges qui sont restées actives jusqu’au xixe siècle…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint-Alvère (Dordogne)

Alvéréna, devenue Sainte Alvère, vécut au ixe siècle ; son histoire s’est perdue au fils du temps. Plusieurs légendes racontent son histoire, la plus réaliste étant que cette jeune fille aurait été trucidée par les Normands lors du sac du monastère de Paunat en 849. Un reliquaire du xiiie siècle représentant un buste féminin fut découvert dans l’église avec à l’intérieur des débris de crâne d’une jeune femme, enveloppés dans une toile…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Seurin de Pratz (Dordogne)

Au Port de Pessac, les vestiges des anciens quais et du chemin de halage témoignent du passé navigable et commercial de la «Dordogne». Les péniches tirées par des chevaux ou des bœufs remontaient la rivière afin d’emporter les tonneaux d’un vin déjà réputé.

Trois châteaux (non ouverts au public) attestent d’un passé architectural particulièrement riche…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint Rémy sur Lidoire (Dordogne)

Dès 1790, la commune de Saint-Rémy, orthographiée Saint Remy dans un premier temps, a fait partie du canton de Saint Meard de Gurson qui dépendait du district de Mussidan jusqu’en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Villefranche-de-Loupchapt…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint-Pierre d’Eyraud (Dordogne)

L’origine du nom de la commune provient de la rivière qui la traverse. La rivière Eyraud est située sur le territoire de la commune qui d’ailleurs s’appelait simplement Eyraud au XVIIe siècle, et le saint patron du village est Saint Pierre, fêté le 29 juin…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint-Méard de Gurçon (Dordogne)

La commune porte le nom de saint Méard, évêque de Noyon du vie siècle. Elle est mentionnée la première fois en 1122, sous le nom latin de « Sancti Medardi Abbatiae », soit Saint-Méard-de-l’Abbaye, son premier nom, qui change ensuite pour Saint-Méard-de-l’Abbatial puis Saint-Méard-de-Gurçon…

(source wikipedia… lire la suite)