(pas de titre)

35 – Ille-et-Vilaine

Histoire et patrimoine de Retiers (Ille-et-Vilaine)

Dès 868 Retiers était déclarée Paroisse. Le nom de Retiers vient des racines « reg » (le roi) et « ester » (le lieu)  littéralement  «  la demeure du roi ».

Les rois de Bretagne y avaient une de leurs résidences « in  Aula Reester », en lisière des territoires de l’Anjou récemment conquis.
Le roi Salomon de Bretagne venait assez souvent au château de la Motte situé au nord de l’église actuelle et disparu au 16ème siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Rennes (Ille-et-Vilaine)

Visiter Rennes c’est remonter le temps et plonger dans de petites et grandes histoires, à travers des monuments, personnages et moments décisifs. Le Parlement, le grand incendie de 1720, les mosaïques Odorico, les maisons à pans-de-bois ou le parcours sanglant de la serial killer Hélène Jegado n’auront plus de secrets pour vous. Une autre vision du patrimoine et de la Bretagne, des légendes et histoires à raconter, plein de souvenirs à partager pendant ou après vos vacances…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Rannée (Ille-et-Vilaine)

Pages à consulter :

Les fours

Les pompes

Les soues à cochon

Les puits

Divers

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Quédillac (Ille-et-Vilaine)

Au début du deuxième millénaire, Quédillac s’appelait Kidillac.
Evolution vers Chedilac au XIIIème siècle, puis Quédillac au XVIème.

Si l’on reconnaît dans le suffixe -ac une marque gallo-romaine, on retiendra que Quédillac puisse signifier « une pierre levée en souvenir d’un combat » ou bien « la terre de Catilius ». Une autre hypothèse se fondant sur une origine bretonne aboutit au sens : « La litière d’une cour de ferme ». Sur cette question, le débat n’est donc pas clos…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Québriac (Ille-et-Vilaine)

L’existence de Québriac est attestée dès le XII ième siècle, après avoir connu des orthographes diverses (Quebriacum en 1133, Chibriac en 1147, Quebriach en 1183) et enfin Québriac au XVI ième siècle. Le nom fut porté par les Seigneurs de Québriac, dont le premier fut Payen de Québriac vers 1133 jusqu’à Thomas IV de Québriac décédé en 1553….

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pont-Péan (Ille et-Vilaine)

La commune de Pont-Péan est officiellement née le 1er janvier 1986. C’était auparavant un hameau ouvrier de Saint-Erblon, loin du bourg.
La lande de Tellé (anciennement Teslé) a été le siège des premiers peuplements. Une nécropole, constituée de deux tumuli et d’un menhir, y avait été établie durant la préhistoire…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Pocé les Bois (Ille et Vilaine)

Le menhir de la Pierre Blanche est situé entre le bourg de Pocé-les-Bois et Vitré, le long de la route dite de Beauvais. Celui de Villaumur est désormais à proximité de l’étang de la Cantache…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pleumeleuc (Ille-et-Vilaine)

Elle tient, étymologiquement, son nom de la racine Plou signifiant paroisse et du nom d’homme Meleuc, autrefois Meloc, probablement le fondateur de cette paroisse….

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Plélan le Grand (Ille-et-Vilaine)

La commune est mentionnée dès le IX ème siècle sous le nom de Plebs Lan, Plebelann, Ploelan, Ploilan, Plelan, dans le Cartulaire de Redon (« paroisse du monastère », ou « paroisse du domaine royal », selon les auteurs).

La paroisse primitive est mentionnée pour la première fois en 863 et comprend 4 communes : Plélan, Maxent, Treffendel et Le Thélin, auxquelles s’ajoutent Paimpont et Saint-Péran, excepté le domaine royal de la forêt, qui appartenait au fisc…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Piré sur Seiche (Ille-et-Vilaine)

Au XIe siècle Piré s’appelait Piriacum ; tirant peut-être son origine du mot Pirius, nom du propriétaire gallo-romain à qui appartenait le domaine constitué par notre territoire. Au XIIe siècle, Piriacum devient Pireium, et c’est en 1516 que
nous trouvons le terme de Piré. La commune prend le nom de Piré-sur-Seiche en 1920…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)