(pas de titre)

35 – Ille-et-Vilaine

Histoire de Montautour (Ille-et-Vilaine)

L’église de Sainte-Marie de Montautour fut donnée en 1066 à l’abbaye Saint-Sauveur de Redon avec l’agrément de Main, évêque de Rennes. Mais l’abbé bénédictin de cette abbaye unit par la suite le prieuré de Montautour à celui de Châteaubourg et laissa au prieur de ces deux bénéfices le droit de présenter à l’évêque le recteur de Montautour…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Montauban de Bretagne (Ille-et-Vilaine)

Montauban existe depuis le VIIIème siècle et s’appelle alors Saint-Éloi.

La tradition raconte que Saint-Éloi, étant venu visiter le roi breton Saint Judicaël au VIIème siècle, laissa dans la contrée qu’habitait ce prince un souvenir si vif de ses vertus que, plus tard, les habitants élevèrent en son honneur un sanctuaire qui fut la première église de Montauban. Cette église fut donnée en effet au commencement du IXe siècle à l’abbaye de Saint-Méen…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Mondevert (Ille-et-Vilaine)

Mondevert est, semble-t-il, un démembrement de la paroisse d’Erbrée. Le prieuré de Sainte-Croix de Vitré, qui dépend de l’Abbaye de Marmoutiers (en Tourraine), achète vers 1090 le territoire de Mondevert, dépendant de la forêt du Pertre. Les moines défricheurs y construisent une église qui devient une trève de la paroisse d’Erbrée. Mondevert ne devient paroisse indépendante, dépendant de l’ancien évêché de Rennes qu’à partir de 1839…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Miniac sous Bécherel (Ille-et-Vilaine)

La présence de deux menhirs dits « les Roches du Diable » atteste d’une présence humaine au moins depuis le Néolithique sur le territoire de Miniac. L’église St Pierre de Miniac pourrait d’après Erwan Vallerie, porter le nom d’un fundus gallo-romain…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Médréac (Ille-et-Vilaine)

La croix du cimetière et la croix des 7 loups
La grotte à Gabillard
Alignements Mégalithiques de Lampouy…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Maxent (Ille-et-Vilaine)

Pages à consulter :

Le Néolithique
La Pierre Droite de Maxent
Les haches plates
La hache plate de Maxent
Les armoiries de Maxent
L’Église de Maxent
L’architecte Arthur Regnault
Verrières et blasons de l’église

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Martigné Ferchaud (Ille et Vilaine)

Martigné-Ferchaud doit son nom au travail du fer, activité pratiquée dans la région à partir du 5ème siècle avant J.C. Le minerai de fer abondant et les nombreux bois, forêts, étangs et rivières jouèrent un rôle très important dans l’histoire économique du pays, en fournissant la matière première et l’énergie nécessaire au travail du fer…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Marpiré (Ille-et-Vilaine)

Marpiré signifie « Pire que la Mare », terrain de marécage.
Au XIIème siècle, des moines de Saint-Melaine de Rennes sont venus défricher le marécage de Marpiré.
Marpiré acquit son titre de « Paroisse » au cours du XII ème siècle, puis elle devient une commune sous la révolution…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Marcillé-Robert (Ille et Vilaine)

Marcillé-Robert est une localité très ancienne : on y battait monnaie dès le début du VIIe siècle.

Petite ville fortifiée, les remparts du XVe siècle étaient coupés par trois portes et la ville se divisait en trois bourgs : à l’ouest, la Ville-Bedon, au centre, la ville proprement dite et, à l’est, le bourg avec l’église…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Louvigné de Bais (Ille et Vilaine)

Louvigné-de-Bais viendrait du gallo-romain « Lupinius » et du suffixe « acum » (domaine de).

Selon Arthur Le Moyne de la Borderie, historien de la Bretagne, les villes bretonnes dont le nom se termine par le son « é » doivent chercher leur origine dans l’époque gallo-romaine. Louvigné de Bais existe de façon certaine dès cette époque. Etait-ce une ville importante ou quelques villages disséminés çà et là ?…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)