(pas de titre)

44 – Loire-Atlantique

Histoire et patrimoine de Batz sur Mer (Loire-Atlantique)

Situé au pied des remparts de Guérande et entouré par Le Pouliguen et Le Croisic, le bourg de Batz et ses quatre villages (Roffiat, Trégaté, Kermoisan et Kervalet) s’étend sur une surface de 927 hectares, dont la moitié de marais salants. Le nom de Batz, « Bourch’Baz » en Breton, dont le sens n’est pas établi, est sans doute comparable à celui de l’île de Batz (ou Anez Vaz) dans le Finistère…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Arthon en Retz (Loire-Atlantique)

Arthon est un très ancien pays dont le nom dérive d’Arthus, terme celtique désignant l’ours, animal divin chez les Celtes.

Des silex taillés et quelques haches polies attestent d’une occupation humaine au mésolithique et au néolithique.

A l’époque gallo-romaine une importante villa était située au niveau de l’actuel presbytère. Il subsiste quelques vestiges de l’aqueduc de 3 km qui y amenait l’eau de la fontaine Bonnet…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Vue (Loire-Atlantique)

La commune de VUE, bâtie sur une île située entre Nantes et Pornic s’étend sur 1951 hectares dont 450 hectares de marais.

Les premières traces de civilisation datent du Néolithique. Les premiers habitants furent les Celtes. Plus tard, à l’époque Gallo-romaine, les Gaulois entourèrent l’île d’une fortification, le célèbre « Murus gallicus » (9 m de large, 3 m de haut). Ils nommèrent la ville « Vidua »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Vertou (Loire-Atlantique)

C’est aux moines, comme son nom l’indique, que nous devons cette sorte de barrage qui relie le Chêne à la partie basse du bourg et qui, par extension, s’est appelée « La Chaussée ». Construite vers l’an 1 000, elle répondait à un triple but :
– créer une réserve d’eau suffisante pour permettre la navigation en amont jusqu’à Monnières ;
– permettre l’installation d’unmoulin à eau qui fournirait la farine nécessaire aux religieux.
– permettre le passage entre le Chêne et l’agglomération centrale…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Vallet (Loire-Atlantique)

Les architectures présentes à Vallet reflètent l’histoire du territoire communal et des activités humaines qui s’y sont succédées.

Les architectures de Vallet se composent d’ensembles variés, depuis la simplicité des modestes bâtiments agricoles à la richesse des châteaux. Elles peuvent être isolées dans le paysage, mais sont le plus souvent groupées autour des communs de hameaux. Le mot patrimoine recouvre donc à Vallet des réalités variées, qui donnent aux paysages de la commune leur identité…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Treillières (Loire-Atlantique)

Treillières étire ses 2900 hectares sur 12 km de long de part et d’autre du ruisseau de Gesvres qui, longtemps, organisa son terroir. Les premières traces relevées de populations remontent au néolithique : il s’agit de haches en pierre et de mégalithes. À l’époque gallo-romaine, de grands propriétaires développent des domaines (villas) reliés à Nantes par des voies romaines ponctuées de bornes milliaires…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Touvois (Loire-Atlantique)

Il est dit par la tradition que TOUVOIS signifiait « toutes les voies ».
TOUVOIS était un carrefour de toutes les voies qui menaient les pélerins au sanctuaire espagnol de St-Jacques-de-Compostelle.
La maison de retraite actuelle pourrait avoir été un relai, car la pierre de voûte d’une cheminée d’un des salons, découverte derrière un vieux mur est scultée de la coquille de St-Jacques, emblème des pélerins…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Sautron (Loire-Atlantique)

Outre l’église et les manoirs privés, la Chapelle Notre-Dame de Bongarant est l’élément majeur du patrimoine sautronnais. La légende raconte qu’au XVe siècle le duc de Bretagne François II se retrouva face à un sanglier lors d’une chasse et chuta. Il fit alors le vœu d’édifier une chapelle s’il échappait à la mort. Erigée au XVème siècle, la chapelle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1969…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Sainte Pazanne (Loire-Atlantique)

Depuis quelques années, la commune connaît un développement spectaculaire s’accompagnant de l’arrivée de populations nouvelles. A leur intention et à ceux de Pazenais plus anciens qui les auraient oubliées, voici un certain nombre de dates repères de faits marquants de l’histoire locale.

3 juillet 1401, un ouragan emporte la toiture de l’église qui, en septembre 1793 est incendiée accidentellement par un soldat de l’armée républicaine du général Beysser…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Sainte Luce sur Loire (Loire-Atlantique)

Au Moyen Age, le territoire qui constitue la commune actuelle de Sainte-Luce-sur-Loire était appelé paroisse de «Chefsail». Seule l’église portait le nom de Sainte Luce, la sainte à laquelle elle était dédiée. Au cours du XVe siècle, le territoire paroissial, dans son ensemble, fut désigné par le nom de Sainte-Luce. Et c’est ce nom qui demeure aujourd’hui.
Au Moyen Age, l’entité sociale de base était la paroisse (les communes furent créées par la Révolution française). On trouve dans les archives du IXe siècle, le nom de «Chassiacum» ou, selon les rédacteurs, «Chezal», «Chassalineum» ou «Chassaliacum» pour désigner la paroisse qui correspondait à l’actuelle commune de Sainte-Luce-sur-Loire…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)