(pas de titre)

54 – Meurthe-et-Moselle

Histoire de Bouxières aux Dames (Meurthe et Moselle)

On a trouvé sur la route qui va vers Lay-Saint-Christophe des traces d’un four provenant d’un établissement métallurgique gallo-romain dont un gros bloc de fer pesant 600 kg. Trois villas gallo-romaines ont été identifiées : l’une (villa ouest) à l’emplacement de la maison communale actuelle (ancien presbytère), une autre (villa est) près de l’Étang de MerreyNote , une troisième (villa nord) au lieu-dit les Narvannes qui est aujourd’hui sur le territoire communal de Custines…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Bouxières aux Chênes (Meurthe et Moselle)

Le site a été occupé au moins dès l’époque gallo-romaine, sous la forme d’établissements agricoles dispersés.

Le nom du village, « Buxeriae Majores », apparaît pour la première fois en 967, dans une confirmation, par Otton II, de biens et privilèges de l’abbaye Saint Pierre aux Nonnains de Metz. C’est à peu près à la même époque que datent les premiers documents mentionnant Blanzey, qui dépendait alors de l’abbaye de Bouxières aux Dames…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Blénod (Meurthe et Moselle)

L’arrivée des premiers Bellédoniens remonte au Vè millénaire avant J-C. (néolithique).
Ils seront remplacés par les Ligures dont la région d’origine est pour le moins étonnante puisqu’il s’agit de l’arrière-pays niçois. L’âge du bronze succède alors à l’âge de la pierre polie…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Belleau (Meurthe-et-Moselle)

«De gueules à cinq roses d’argent boutonnées de gueules en sautoir»

Ce sont les armes de l’ancienne famille de Morey, aujourd’hui annexe de Belleau. Les cinq roses symbolisent les cinq villages, communes rassemblées sous le nom de Belleau. La Mairie avait adapté ce blason pour représenter les cinq villages…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Bainville aux Miroirs (Meurthe et Moselle)

A consulter :
– Église Saint-Maurice
– Château de Bainville-aux-Miroirs
– Château de Bingerville
– Lavoir, fontaines
– Vues d’autrefois

Histoire d’Autreville sur Moselle (Meurthe et Moselle)

Différentes fouilles archéologiques réalisées au XIXe et au XXe siècle ont mis au jour divers objets (éclats, pointes de flèches, grattoirs, etc.) en silex ou autres matériaux datant du néolithique et attestant une occupation humaine dès cette période sur la Côte Pelée et le plateau d’Autreville…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire d’Art sur Meurthe (Meurthe-et-Moselle)

Présence gallo-romaine.
780, Art-sur-Meurthe est mentionné dans l’acte de donation de Varangéville à l’abbaye de Gorze.
1610, 1611 et 1612, plusieurs femmes sont exécutées pour sorcellerie. Celle de 1612 s’appelait Marcelle, femme de Humbert Bourguignon.
1633, le village compte 43 ménages. Du fait des « souffrances » de la guerre de Trente Ans, de la peste, de la grêle et d’une violente inondation, ils ne sont plus que 6 en 1640 et 7 en 1661…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Arraye et Han (Meurthe-et-Moselle)

Les plus anciens écrits sur Arraye datent de 922, date à laquelle l’empereur OTHON II confirme à Adalbéron II, évêque de METZ, sa possession de NOMENY, d’ARREY, de RAUCOURT et de CLEMERY.

ARRAYE n’échappa pas aux malheurs de la guerre de Trente Ans. Les villages de HAN et CHAMBILLE, importants à l’époque, furent totalement détruits durant cette période…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Amance (Meurthe-et-Moselle)

La première citation du nom du village date de 875, dans une charte de Louis le Germanique.
Mais la présence humaine est bien antérieure : occupants du néolithique, Celtes, Gaulois, Romains ont sans doute su exploiter un emplacement aussi avantageux à une époque où se protéger en voyant loin était un atout majeur…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Xures (Meurthe-et-Moselle)

Présences gallo-romaine et mérovingienne.
En 1129, un prieuré dépendant de l’abbaye de Senones est créé à Xures par l’évêque de Metz Etienne de Bar. Au XIIIe siècle, le prieur « agrandit le chœur de l’église, y fit mettre de fort beaux vitraux, orna de sculpture et de peinture le maître-autel dédié à saint Jacques et bâtit le cloître en briques vernissées, ce que l’on regardait alors comme quelque chose de merveilleux »…

(source wikipedia… lire la suite)