(pas de titre)

54 – Meurthe-et-Moselle

Histoire de Saint Maurice aux Forges (Meurthe-et-Moselle)

On note une présence humaine aux périodes protohistorique et gallo-romaine.

Pendant la seconde Guerre mondiale, la commune passe sous la souveraineté allemande après l’armistice du 22 juin 1940. En novembre 1944, la 2e division blindée du général Leclerc est aux portes de Saint-Maurice. La commune est évacuée sans combat par les troupes allemandes, qui se replient quelques kilomètres à l’Est, à Badonviller.

(source wikipedia)

Histoire de Saint Clément (Meurthe-et-Moselle)

Autrefois le village, alors dénommé Sériménil, ne comptait que quelques maisons, groupées autour de l’église, centre d’un prieuré qui était un lieu de pèlerinage. Celui-ci était situé près d’une source dédiée à saint Clément, pape et martyr du Ier siècle.

Ce premier village aurait été anéanti par une épidémie de peste, puis reconstruit autour de l’église, la plus ancienne construction subsistant aujourd’hui…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Remenoville (Meurthe et Moselle)

Des tombeaux franques ont été découverts en 1903 sur le territoire communal.

le village est mentionné en 1114 dans une charte de l’Empereur Henri V. Remenoville est un village de l’ancien duché de Lorraine. Le seigneur de Gerbéviller et l’abbé de Moyenmoutier y étaient hauts, moyens et bas justiciers. Les plaids annaux étaient tenus alternativement par chacun d’eux…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Rehainviller (Meurthe-et-Moselle)

Le village d’Adoménil, cité en 1034, fut donné par les fils de Folmar II de Lunéville aux moniales qu’ils avaient installées à l’abbaye Saint-Rémy.

En 1515, Adoménil fut séparé de Lunéville, et en 1605 le duc Charles III érigea Hadoménil en fief pour Jean des Fours, seigneur de Mont.

Le château d’Adoménil aurait été construit à partir de 1617…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Réchicourt la Petite (Meurthe-et-Moselle)

La toponymie de Réchicourt-la-Petite nous renseigne sur les origines du village qui semble être fort ancien. Il y avait dès les temps romain ou gallo-romain un domaine, un « Curtis » dont le premier possesseur s’appelait probablement Richard. Entre 1127 et 1168, le village a des seigneurs particuliers. Il appartient, d’après une charte du prieuré de Flavigny-sur-Moselle, à un seigneur nommé Matfridus de Richiscurt…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Raon Lès Leau (Meurthe et Moselle)

Cette région est véritablement modelée surtout à partir de 600 mètre d’altitude par les glaciations sommitales qui ne laissent que des zones de tourbières à partir de 7500 ans avant J-C. Il y a à peine plus de 10000 ans, les hauteurs étaient englacées et blanches, libérant des masses d’eaux gigantesques à la fonte estivale, ce qui explique la relative rectitude de la partie basse de la vallée de la Plaine. ..

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire, patrimoine et personnages de Pierre-Percée (Meurthe-et-Moselle)

Pages à consulter :
Jean-Claude DOCTEUR
Le château de Pierre Percée
Le sculpteur Antoine Sartorio…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pexonne (Meurthe-et-Moselle)

La qualité de l’argile de son sous-sol et l’abondance des forêts valurent à Pexonne l’installation d’une tuilerie dès 1583. Puis, la création d’un impôt sur la vaisselle de table en argent ou en vermeil, décidé par Louis XIV, favorisant naturellement l’intérêt pour la faïence, fit de la faïencerie de Pexonne une des plus anciennes de France (1719), dirigée par la famille FENAL depuis 1836…

(image et extrait du site histoire-lorraine.fr… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pettonville (Meurthe-et-Moselle)

A 2 km d’OGEVILLER, dominé par HABLAINVILLE, PETTONVILLE est bâti sur le contrefort Est de la vallée de la Verdurette. C’est un village très ancien. On trouve sur lui des titres datant de 661. En 1252, on note BETONIS-VILLA, nom d’homme germanique BETTO, plus mot latin VILLA ( domaine ).

PETTONVILLE appartenait à l’Evêché de METZ. Eprouvé par les guerres du XVIIe siècle, le village n’était plus qu’un hameau de sept habitants. Rattaché en 1790 au canton d’OGEVILLER, district de BLAMONT, puis au canton de BACCARAT en 1843…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Parroy (Meurthe-et-Moselle)

Présences gallo-romaine et mérovingienne.
Le château de Parroy est mentionné en 1234, attesté au début du xviie siècle. La seigneurie appartint à la famille de Ficquelmont. Partagé en haut château et bas château, dit la cour. Le haut château fut détruit au début du xviie au cours de la guerre de Trente Ans. Au début du xviiie, la famille de Ficquelmont fait rebâtir à son emplacement un château qui sera vendu comme bien national en 1795 et finalement détruit au cours des combats d’août 1914, lesquels détruisirent presque entièrement le village…

(source wikipedia… lire la suite)