(pas de titre)

61 – Orne

Histoire de Silly en Gouffern (Orne)

On trouve à Silly-en-Gouffern des traces très anciennes de peuplement, comme le menhir appelé la Pierre levée , datant du Néolithique.

Des vestiges furent également trouvés, notamment un « camp romain » près de Sainte-Eugénie, — désignation sans fondement, s’agissant plus probablement d’un château à motte, c’est-à-dire une fortification du Moyen Âge avec enceinte circulaire et basse cour…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Ségrie-Fontaine (Orne)

Le marquis de Ségrie, Fouasse de Noiville, a construit un château sur la commune, à côté du manoir médiéval du Vieux Logis, comparable à celui de Thury-Harcourt. Le château a été achevé par son fils en 1789. Il a cependant été saccagé lors de la Révolution française. Selon la légende, le marquis, enfermé dans l’une de ses chambres, n’a dû son salut qu’à l’un de ses fidèles serviteurs…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Sainte Honorine la Guillaume (Orne)

Les documents d’archives mentionnent l’existence de Sainte Honorine la Guillaume à partir du xiiie siècle mais une bourgade devait exister bien avant cette époque. Saint-Honorine-la-Guillaume est considérée comme un nom de paroisse au féminin, puisque l’église est sous l’invocation d’une sainte, d’où le pronom démonstratif féminin la…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et de Sainte Gauburge – Sainte Colombe (Orne)

Sainte-Gauburge était connue pour ses laiteries fabriquant du camembert.

La présence d’un moulin, dit « moulin de Feugeroux » est rapportée en 1809, dont la production s’élevait à près de 1,25 quintal de farine. Transformé ultérieurement en tréfilerie, celle-ci cessera son activité en 1910.

En 1864, les communes et les paroisses de Sainte-Gauburge-sur-Risle et de Sainte-Colombe-sur-Risle sont réunies. La nouvelle entité prend alors le nom de Sainte-Gauburge Sainte-Colombe. Une nouvelle église est édifiée cinq ans plus tard, après la destruction des églises de chacun des villages fusionnés…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint Lambert sur Dive (Orne)

Lors de la fin de la bataille de Normandie, le village est situé à la jonction entre les troupes canadiennes et polonaises au nord et américains au sud, permettant de fermer la porte de Chambois. Le village est ainsi libéré le 20 août 1944 par les troupes du Major David Vivian Currie après de violents combats. Dans les deux jours précédents, les restes des armées allemandes tente de s’échapper par un étroit passage de trois kilomètres de large entre Saint-Lambert et Chambois, avec seulement deux points possibles pour franchir la Dives…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine du Champ de la Pierre (Orne)

La commune présente des villages restaurés traditionnellement au Bois Viel, Hamel, Pommerel, L’Aulnay, La Fendrie, les Monts, la Foncière, la Boisnière, la Forge, le Bourg avec la mairie, etc…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Jean des Bois (Orne)

L’église Saint-Jean-Baptiste datant du XIXè siècle. historique (cette recherche a été faite par Gerard VILLEROY ,dans le cadre de l’association dont il est président d’honneur)
Manoir de la Guyonnière…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint Germain d’Aunay (Orne)

Un manoir est édifié à la fin du xve siècle par Guillaume de Mallevoüe, chevalier, seigneur et patron de Saint-Germain et de Notre-Dame-d’Aulnay. Il en reste le pavillon et son échauguette. La plus grande partie est détruite par les Ligueurs en 1589 et est alors remplacée par une construction en colombages…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Georges des Groseillers (Orne)

D’après Auguste Surville, l’existence de cette Commune, primitivement couverte de bois et de bruyères, est attestée lors des invasions normandes du XIè siècle. Longtemps, on l’appela Saint Georges de Flers. Puis vinrent les dénominations de Saint Georges en Bocage, puis Saint Georges des Groiselliers de la forme ancienne de « groseille » (fruit)…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint Georges d’Annebecq (Orne)

Pendant des siècles, Asnebec (ou Annebec puis Annebecq) fut un château fort faisant partie d’une ligne de défense protégeant la « frontière » sud du duché de Normandie. Le baron d’Asnebec (sur le plan civil et militaire) et le curé-doyen de la paroisse d’Asnebec (sur le plan religieux) avaient autorité sur une partie de la région alentour.

Le premier seigneur d’Asnebec connu est Roger de Beaumont (dont le fief principal se situe dans le Roumois autour de Beaumont-le-Roger et Pont-Audemer)…

(source wikipedia… lire la suite)