(pas de titre)

76 – Seine-Maritime

Histoire et patrimoine de Manéglise (Seine-Maritime)

MANEGLISE tient son nom de la traduction latine « Magna Ecclesia » (grande église). Les différentes écritures en vieux français ont parfois déformé le nom de la paroisse/commune en magneglise, magneglisa, ou encore magniglise. Il faut également savoir que la commune portant deux noms successifs pendant la révolution…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Lillebonne (Seine-Maritime)

De nombreuses trouvailles de pierres taillées et polies attestent de la présence de chasseurs dans la région de Lillebonne depuis au moins la période du Paléolithique ancien (120 000 ans avant JC). Au fil des découvertes, certains amateurs (Babeau, Kuenegel, Auger,…) ont ainsi été en mesure de rassembler plusieurs centaines de pièces au sein de superbes collections…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine des Trois Pierres (Seine-Maritime)

En 1992, M. Gilbert Levasseur Maire et les conseillers souhaitent doter la commune d’armoiries et lancent un concours de dessin. Le dessin de M. Leroux, père d’une habitante des Trois Pierres, est retenu. Il reprend la vocation rurale de notre commune ainsi que nos « trois pierres » .Il est soumis au Conseil Français d’Héraldique qui va guider M. Leroux afin que le blason soit établi selon les règles…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire des Loges (Seine-Maritime)

Elle est située presque à l’extrémité de la voie romaine reliant Lillebonne à Étretat. C’est pourquoi le manoir des Loges datant du haut Moyen Âge semble être un bâtiment défensif contre les agresseurs venant de la mer du Nord. À la suite de la pénible succession de Guillaume le Conquérant, sa petite-fille, l’impératrice Mathilde, donne ce domaine à Nicolas d’Estouteville au XIIe siècle…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine du Tilleul (Seine-Maritime)

Les traces d’une occupation humaine sur les terres du Tilleul remontent au néolithique. Si la présence romaine est également attestée, c’est surtout pendant la période médiévale que l’histoire locale se montre riche en péripéties : Conquête de l’Angleterre par  Guillaume de Normandie, répartition de notre espace en fiefs et domaines agricoles aux mains de seigneurs locaux…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine du Havre (Seine-Maritime)

Les trésors du Havre sont insoupçonnés. Le Fort !, les Jardins Suspendus, le bunker de la rue Gabriel Monod, les collections des Musées d’Art et d’Histoire, l’appartement témoin… nombreux sont les lieux qui évoquent de fantastiques aventures…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire du Hanouard (Seine-Maritime)

Certaines histoires racontent que les habitants de ce village descendraient peut-être des porteurs de sel. En effet au Moyen Âge, ces personnes amenaient des produits de la mer tel que le sel (très important pour l’époque) à Paris et formaient la corporation des « hanouards de Paris »

Ce village bercé par la Durdent à longtemps vécu au rythme des moulins à blé et huile dont le dernier ferma en 2009…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Lanquetot (Seine-Maritime)

L’existence de Lanquetot, comme Bolbec et les communes environnantes est fort ancienne. Son seigneur est nommé à la bataille d’Hasting (1066) au côté de Gautier-Giffard, seigneur de Bolbec.
Suivant F. de Beaurepaire dans « Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime » au XIIème siècle l’on écrivait LENGUETOT ou LANGUETOT, venant du nom scandinave LANG TOPT « Le long village »…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de La Remuée (Seine-Maritime)

La Remuée est une paroisse fondée au début du XIIIe siècle, vers 1240, dans les essarts de la forêt de Lillebonne par Renaud comte de Boulogne..

(source wikipedia… lire la suite)

 

Histoire de La Poterie – Cap d’Antifer (Seine-Maritime)

Pendant la Seconde guerre mondiale, dans la nuit du 27 au 28 février 1942 (dans le cadre de l’opération Biting, dirigée par le Major Frost) des parachutistes britanniques détruisent un important radar allemand, avec l’aide de membres normands de la Résistance, et rembarquent de la plage de Bruneval.

En septembre 1944, le Phare d’Antifer est détruit par l’armée Allemande, il sera reconstruit en 1949 (édifice actuel)…

(source wikipedia… lire la suite)