(pas de titre)

79 – Deux-Sèvres

Histoire de Pompaire (Deux-Sèvres)

Sur le « chemin de Parthenay à Saint-Maixent », l’existence de la commune de Pompaire est attestée par divers documents, dont la carte de Cassini et le cadastre napoléonien de la commune. L’orthographe a quelque peu varié : Pompeyre, Pomperre (voir élément de carte Cassini dans la Galerie) et de nos jours Pompaire.

Les noms de rues de la commune résument son histoire…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Neuvy-Bouin (Deux-Sèvres)

La paroisse de Bouin (Boyn en 1274, Boin en 1783) appartenait à l’abbaye de Bourgueil. Elle relevait, dès le XIIIe siècle, de la Renaudière et dépendait en partie de la châtellenie de Châteauneuf-en-Gâtine (Largeasse).

Rien ne subsiste, hormis quelques vestiges incorporés dans d’autres bâtiments, de ce qui fut l’église Notre-Dame-de-Bouin. Aux termes d’un marché conclu, en 1811, avec la commune de Neuvy-Bouin, les maçons Baschard et Pradeau, de Fenioux, la démolirent et construisirent à sa place une petite maison…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Moncoutant (Deux-Sèvres)

Une colline avec, à ses pieds, une rivière: quel meilleur site pour nos ancêtres de la préhistoire trouvant là l’élément essentiel à la vie et l’observatoire du haut duquel on prévient l’assaut d’un agresseur éventuel.
De fait, des outils de pierre, des haches néolithiques et autres fragments de poteries trouvés sur les sites de Puy-Mary et des anciennes sablières de la Burelière témoignent que la vie existait là dès les premiers âges…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Ménigoute (Deux-Sèvres)

On suppose que le nom de Ménigoute est formé de deux mots juxtaposés : « Mensil » qui signifie « villa » et « Gothorum » qui signifie « les Goths ». Ce dernier provient de l’établissement des Wisigoths au sud de la Loire pendant l’époque Mérovingienne…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Mazières en Gâtine (Deux-Sèvres)

On découvre Mazières par un texte du cartulaire de l’abbaye de Saint-Maixent daté entre 1040 et 1060 dans lequel Mazières est appelé Macérias, ce qui veut dire ruine en latin confirmant « une présence gallo-romaine maintes fois révélée sur la paroisse de Mazières ». Deux indices majeurs : une voie gallo-romaine, au Nord de la commune, appelée chemin des Chaussées qui reliait Périgueux à Nantes, et les vestiges antiques d’un théâtre gallo-romain révélés par l’archéologie aérienne sur le site de Ternan…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Marnes (Deux-Sèvres)

Pages à consulter :
– Le four à pain
– La carrière de Sous-les-Monts
– …

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire du Breuil Bernard (Deux-Sèvres)

Le Breuil Bernard n’était vers 1030 qu’une simple villa d’origine mérovingienne appartenant à  » Garnisus  » et  » Raingarde  » son épouse. Probablement soucieux d’assurer leur salut éternel, ils léguèrent une partie de leurs terres aux moines de l’abbaye Saint-Cyprien de Poitiers afin qu’ils y édifient une église et un bourg. Au début du premier empire, quatre moulins à vent fonctionnaient. En 1750, le Breuil Bernard comptait 500 habitants. ..

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de La Peyratte (Deux-Sèvres)

Pages à découvrir :
La Forge à Fer
La Croix Hosannière
L’Église Romane
Le Belvédère
L’Ermite de Plaimbois Viennes…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de La Chapelle Saint-Laurent (Deux-Sèvres)

Eglise Saint Laurent
Visite de l’église
De l’édifice roman du XIème siècle, il reste la base du clocher. Après des destructions sévères au cours des guerres de religion et de la guerre de Vendée, c’est de 1853 à 1887 que l’abbé Laurentin, curé, entreprend la reconstruction de l’édifice tel qu’il demeure actuellement…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de La Chapelle Bertrand (Deux-Sèvres)

Vers l’an 1300, La Chapelle-Bertrand était dénommée Capella Bertrandi, au XVe siècle : La Chapelle-Bertrand. L’église était consacrée à saint Saturnin et elle était à la nomination de Parthenay-le-Vieux.

Les hommes préhistoriques ont laissé trace de leur passage dans la localité, et près de l’Orgère, la Pierre Levée indique l’existence d’un menhir…

(source wikipedia… lire la suite)