(pas de titre)

88 – Vosges

Histoire et patrimoine d’Housseras (Vosges)

De la fin du Moyen Age jusqu’au début du XVII siècle, Housseras fut l’une des cinq mairies de la Châtellerie de Rambervillers, enclave en terre ducale qui dépendait au spirituel des évêques de Toul, au temporel de ceux de Metz, et qui devint lorraine en 1718 sous Léopold et française en 1766, à la mort de Stanislas Leszczynski…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Padoux (Vosges)

Padoux est signalé en 1594 et 1710 comme dépendant du bailliage d’Épinal. En 1751, il relevait du bailliage de Châtel. En 1790, la commune est incluse dans le canton de Rambervillers.

L’église, la mairie et les écoles ont été construites en 1880…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Entre-Deux-Eaux (Vosges)

Le toponyme d’Entre-Deux-Eaux (ou finage d’Entre-Dous-Awes) est attesté au moins en 1316.
La commune faisait partie de la mairie de Mandray où le chapitre de Saint-Dié était seigneur haut, moyen et bas justicier. À l’époque moderne, la commune relevait du bailliage de Saint-Dié.
L’église fut érigée en vicariat perpétuel en 1667 aux dépens des paroisses de Fraize et de Saulcy…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Ville sur Illon (Vosges)

Le marquisat de Ville-sur-Illon, érigé le 15 mars 1703, portait d’or à la croix de gueules, armes reprises par la commune. Ville-sur-Illon faisait partie du bailliage de Darney. Au spirituel, la commune dépendait du doyenné de Porsas jusqu’en 1777, puis du doyenné de Jorxey…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint Remy (Vosges)

C’est Flodoard qui a rapporté le testament de Saint-Remy, où la première église Fanum fut bâtie sur les rives occidentales de la Meurthe, nommée Stivagium, pays de la charrue (Histoire de l’église de Reims, Marlot) usurpée sur l’église de Reims, puis restituée par Louis de Germanie après le partage de Charles II le Chauve en 870…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Pair et Grandrupt (Vosges)

Le versant méridional de l’Ormont, entre Vanifosse et Frapelle, a été éparpillé entre une multitude de protecteurs ou seigneurs tout en gardant un noyau d’administration longtemps ecclésiastique à partir de la grande mairie, héritière d’un monastère, Bertrimoutier. Cette entité assurait le contrôle de habitants qui souvent encore au dix-neuvième siècle portaient leurs morts au cimetière de Bertrimoutier…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Tendon (Vosges)

Le ban de Tendon (Tandon), composé des villages de Tendon, Houx, Laveline, Dehiex, Chamontaruz et La Poirie, appartenait sous l’Ancien Régime au bailliage de Remiremont et dépendait de la maîtrise des eaux et forêts d’Épinal. Il suivait la coutume de Lorraine.

Au spirituel, les habitants de l’actuelle paroisse de Tendon faisaient partie de celle de Docelles…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Champ le Duc (Vosges)

Charlemagne et sa cour venaient souvent chasser dans les Vosges. En 805, Charlemagne et son fils Charles se sont retrouvés à Champ-le-Duc lors d’une chasse (selon les variations, Charles se serait perdu ou revenait simplement d’une expédition). Selon la légende, Charlemagne fit ériger une chapelle et un château à cet endroit. À cet emplacement se trouve aujourd’hui l’église Notre-Dame.

(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de La Croix aux Mines (Vosges)

Le toponyme de La Croix est attesté au moins en 1471 pour désigner l’actuelle commune.
Le toponyme de La Croix-aux-Mines est, quant à lui, attesté au moins en 1611.

L’origine du village remonterait à l’arrivée de Déodat dans le Val de Galilée ; il n’y eut probablement qu’une cellule bâtie par un disciple du saint homme. Le village s’éleva vraisemblablement à proximité…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Colroy la Grande (Vosges)

Les hommes de Colroy ont fourni depuis des temps immémoriaux protections et aides de transport aux marchands de la voie des Saulniers. La voie des Saulniers relient alors l’Alsace du Val de Villé à Moyenmoutier et Étival par le col de Saales. Les anciens montagnards les nommaient les rois du col car leur maîtrise technique des chariots et des schlittes, tant en usage qu’en conception et au besoin leur mobilisation collective permettaient de sauver un convoi marchand en perdition…

(source wikipedia… lire la suite)