(pas de titre)

Histoire de Marigny en Orxois (Aisne)

Histoire de Marigny en Orxois (Aisne)
Histoire de Marigny en Orxois (Aisne)
Catégorie:

Le village se trouvait à l’Est de l’emplacement actuel. On ignore la date de sa destruction qui remonte peut-être à l’invasion des Huns. Quelques objets furent retrouvés au XIXème siècle en cultivant les champs.
L’actuel village semble dater du Moyen-Age. Les parties les plus anciennes (XIIème siècle) serait un châtel fortifié lors de la guerre de Cent Ans…
(image et extrait du site officiel de la commune)

1 Commentaire

    • François GERARD sur 8 janvier 2021 à 10 h 12 min
    • Répondre

    Si Marigny est aujourd’hui connu pour sa Halle et son marché campagnard, il est important d’évoquer ses seigneurs célèbres, comme Isabelle/Elisabeth des Ursins, dame de Marigny et soeur de François II Jouvenel des Ursins, dont le magnifique tombeau de famille est à ND de Paris,
    François de la Peyronnie (1678-1747), premier chirurgien de Louis XV, qui achète en 1721 le château et les terres de Marigny, qu’il lègue au Collège des Maîtres en Chirurgie de Paris. La Peyronie a lutté pour promouvoir l’école de chirurgie qui a été enfin séparée des artisans barbiers.
    François Poisson né bâtard (1684-1754), père de Jeanne-Antoinette, marquise de Pompadour, favorite royale, devenu châtelain de Marigny. Poisson acquit également les droits féodaux à l’issue de la vente de la seigneurie par Louis XV. Puis le roi fait ériger la terre de Marigny en marquisat, au profit de son fils, Abel de Vandières, qui prit alors le titre de marquis de Marigny (promoteur des Arts et du style Louis XV). Grâce aux Poisson, à Paris, l’avenue de Marigny, le Carré et le théâtre, sont toujours liés au village de Marigny en Orxois.

    Madame de Pompadour fait ériger la terre de Marigny en marquisat en 1755, au profit de son frère, Abel de Vandières qui prit alors le titre de marquis de Marigny.

    Grâce aux Poisson, à Paris, l’avenue de Marigny, le Carré et le théâtre, sont toujours liés au village de Marigny en Orxois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1 Commentaire

    • François GERARD sur 8 janvier 2021 à 10 h 12 min
    • Répondre

    Si Marigny est aujourd’hui connu pour sa Halle et son marché campagnard, il est important d’évoquer ses seigneurs célèbres, comme Isabelle/Elisabeth des Ursins, dame de Marigny et soeur de François II Jouvenel des Ursins, dont le magnifique tombeau de famille est à ND de Paris,
    François de la Peyronnie (1678-1747), premier chirurgien de Louis XV, qui achète en 1721 le château et les terres de Marigny, qu’il lègue au Collège des Maîtres en Chirurgie de Paris. La Peyronie a lutté pour promouvoir l’école de chirurgie qui a été enfin séparée des artisans barbiers.
    François Poisson né bâtard (1684-1754), père de Jeanne-Antoinette, marquise de Pompadour, favorite royale, devenu châtelain de Marigny. Poisson acquit également les droits féodaux à l’issue de la vente de la seigneurie par Louis XV. Puis le roi fait ériger la terre de Marigny en marquisat, au profit de son fils, Abel de Vandières, qui prit alors le titre de marquis de Marigny (promoteur des Arts et du style Louis XV). Grâce aux Poisson, à Paris, l’avenue de Marigny, le Carré et le théâtre, sont toujours liés au village de Marigny en Orxois.

    Madame de Pompadour fait ériger la terre de Marigny en marquisat en 1755, au profit de son frère, Abel de Vandières qui prit alors le titre de marquis de Marigny.

    Grâce aux Poisson, à Paris, l’avenue de Marigny, le Carré et le théâtre, sont toujours liés au village de Marigny en Orxois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.