(pas de titre)

10 – Aube

Histoire et patrimoine de Savières (Aube)

Eglise st-martin
Eglise classée des XIIème et XVIème siècles
Jusqu’à la révolution, l’Eglise paroissiale actuelle était celle d’un monastère d’hommes. elle a remplacé l’Eglise St Gilles (au nord du village) démontée à la révolution…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Salon (Aube)

Au village se croise deux voies attestées aux premiers siècle. L’une venant d’Herbisse et l’autre venant de Troyes et Rhèges et se dirigeant vers Frère-Champenoise. Cette présence ancienne fut aussi attesté en 1651 par la découverte d’un trésor qui contenait un vase, des monnaies romaines, des armes et une trentaine de squelettes dans un cimetière au lieu-dit Jacquemard…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint Oulph (Aube)

Présence gauloise.
voie romaine de Sens à Châlons.
Saint-Oulph (Ulfus) y aurait été martyrisé

En 1789, le village était de l’intendance et de la généralité de Châlons, de l’élection de Troyes et du bailliage principal de Troyes et du bailliage secondaire de Méry…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Celles sur Ource (Aube)

Au nord de l’Ource fut trouvé un cimetière antique.
S’il y avait plusieurs seigneurs à Celles, la seigneurie fut l’entière possession de l’abbaye de Molesme en 1250 par des dons. En 1238 il y avait comme biens communaux de vaines pâtures à Mores et Villenesse. En 1547, en plus du moulin déjà existant fut créé un moulin à papier…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Buxières sur Arce (Aube)

La commune de Buxières est d’après Lucien Coutant cité pour la première fois en 770 dans un capitulaire ainsi que dans un acte provenant de l’abbé de Saint Benigne de Dijon. Le village tire son nom du buis, et était dénommé Busserie en 1095. Les premières traces d’occupation remontent au néolithique ; un dépôt monétaire constitué de 18 monnaies gauloises témoigne par ailleurs d’une occupation antique…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Buxeuil (Aube)

Petit village d’environ 150 habitants, traversé par la Seine du sud au nord, peuplé de loups.
Les habitants sont appelés les loups de bûches.
En 1911, Buxeuil vécut la révolte des vignerons, et c’est grâce à cette révolte que l’appellation « Champagne » fut reconnue…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Buchères (Aube)

Le site de Buchères fut le théâtre d’une activité humaine depuis les temps préhistoriques.
En effet: témoin de l’occupation au paléolithique moyen (-20000/-35000 ans) un biface de 18 cm ayant appartenu à Homo sapiens Néander-talensis fut trouvé aux Marots…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Bucey en Othe (Aube)

Selon certains historiens, son nom viendrait du latin : « le bois » ou « le buisson ». Pour d’autres érudits, ce lieu a pour étymologie le nom d’un propriétaire foncier romain du Grand Chaast nommé « Buccius ».
Plusieurs milliers d’années avant Jésus-Christ, le site de Bucey est déjà habité. En font foi les nombreux outils et pierres taillées trouvés dans les champs lors des labours. À l’origine ce serait sans doute le Chaast qui aurait été le site gallo-romain…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Dierrey Saint Julien (Aube)

Les premières traces d’occupation humaine remontent à la préhistoire. Au xixe siècle, une série d’outils en silex a été retrouvé au lieu-dit Côte-Rouge, ce qui permet de situer le premier village en haut de la colline d’Ervaux. D’autres traces, d’origine plus tardive, montre une activité agricole gallo-raomaine au lieu-dit Les Perrières Saint Aubin.

Si la première mention du village actuel dans les textes anciens ne date que du Moyen Âge, la présence de l’ancien village de Moirey, sur les berges du Bétrot, est en revanche établi depuis l’Antiquité Romaine…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Ville sous La Ferté (Aube)

En 1103, son nom « Villa » figurait déjà dans un cartulaire de l’Abbaye de Molesme. Dans une charte d’Henri 1er, Comte de Troyes, en 1149 on relève « Villa Subtus Fimintatem ». Puis en 1206, le village devient « Molendinum Villa ». Deux siècles plus tard dans un conte de Clairvaux, on peut lire « Ville soulz La Ferté ». En 1581 : « Ville Soulz Lafertez » pour finalement devenir en 1656 : « Villiers-souz La Ferté »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)