(pas de titre)

21 – Côte d'Or

Histoire et patrimoine de Sussey (Côte d’Or)

L’origine du nom de Sussey vient du latin Sucius « le domaine de Sucius ». Dès 920 le nom devient Succiacus et évoluera au fil des siècles en Suxiacum puis Sussey en 1250, mais Suisseyum en 1290 et Sucey en 1461 pour finir sous le nom actuel de Sussey…

(image et extrait du site… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Seurre (Côte d’Or)

Pages à consulter :
– Seurre et ses environs dans la tourmente
– Seconde Guerre mondiale
– Seurre 1939-1945
– Patrimoine

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Savigny lès Beaune (Côte d’Or)

Des traces d’industrie aurignacienne ont été trouvées à la combe d’Orange.

L’évêque d’Autun possédait au XIIIe siècle une vigne appelée serpentine. Les ducs de Bourgogne, les sires de Vergy, l’abbaye de Cîteaux, l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, les carmélites de Beaune, le chapitre de Beaune et les moines de Maizières furent propriétaires de vignobles à Savigny…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Chevigny Saint Sauveur (Côte d’Or)

Le village de Chevigny est mentionné pour la première fois en 878. La découverte de médailles du Bas-Empire et des vestiges d’une villa démontrent son origine gallo-romaine (Chevigniacum, probablement dérivé de capanna qui désignerait ici une habitation isolée). Le site aurait servi au commerce et se serait ensuite développé en village…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Champdôtre (Côte d’Or)

Les origines de Champdôtre sont méconnues. Le lieu-dit En la Fortille, au nord-est, aurait accueilli un premier village lacustre, qui ferait remonter l’occupation humaine du territoire à une période, au moins, protohistorique4.

Plus sûrement, l’occupation à l’époque romaine du site est attestée par les vestiges, connus de longue date, du tronçon de voie romaine, reliant Tart-le-Haut à Villers-les-Pots…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Champagny (Côte d’Or)

Jusqu’à la Révolution française, Champagny fut une paroisse de la « Montagne » relativement importante, qui avait une annexe, Villotte-Saint-Seine.
L’église dédiée à Saint-Remy et Saint-Germain était située « sur la crête d’un rocher à trois cents pas du village qui est dans le vallon » nous dit Courtepée…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Chambeire (Côte d’Or)

L’histoire de Chambeire est inconnue avant le début du VIè siècle où un document lève le voile sur la « terre des Tilles ».
Il s’agit d’un document de donation à l’abbaye dijonnaise de St Bénigne, par l’évêque Grégoire de Langres, de la villa de Cessey et de ses dépendances entre l’an 507 et l’an 540.
L’acte énumère 13 villages, disons des hameaux, que l’indigence des moyens de communication fixait au milieu des terres qui les nourrissaient…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Chaignay (Côte d’Or)

CASNEDOIS, CASNEDOISES
Sans doute ignoriez-vous que les habitants de Chaignay portaient cette appellation !

Vous saviez peut-être , si vous êtes habitant, que ce nom de Chaignay, quant à lui, vient de « lieu planté de chênes », tout comme la localité de Chaignot, aujourd’hui Varois et Chaignot à quelques kilomètres au Nord-Est de Dijon…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Busserotte et Montenaille (Côte d’Or)

De toute origine, ces deux villages dépendaient de la seigneurie de Grancey (aujourd’hui Grancey-le-Château).

Montenaille est donné à titre d’aumône aux Templiers de Bure en 1132, et fait retour en 1312, avec l’extinction de l’Ordre, à la maison de Grancey. Il y avait à Montenaille un hospital.

Busserotte jusqu’au xive siècle appartient à la seigneurie de Courlon, elle-même en fief de Grancey…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Franxault (Côte d’Or)

Situé à la frontière avec la Franche-Comté, Franxault eut à subir cruellement la Guerre de Dix Ans (1636-1646) entre la France et l’Espagne. Presque complètement détruit, comme nombre de villages du secteur, et subissant encore dans les années suivantes les soubresauts troublés de la Fronde, le village ne se repeupla progressivement qu’à partir des années 1660…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)