(pas de titre)

21 – Côte d'Or

Histoire et patrimoine de Saint-Philibert (Côte d’Or)

Pages à consulter :
L’hôpital
Le château
La fontaine
Pèlerinage à la source
Office du tourisme
L’église
Saint-Philibert autrefois…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint-Léger Triey (Côte d’Or)

Vers 780, sous le règne de Charlemagne, une abbaye fut créée à Saint Léger-de-Champeaux8, d’abord de nones, puis, à partir de 820, de moines bénédictins. Cette abbaye possédait des biens dans les paroisses voisines ainsi qu’à Maxilly-sur-Saône et Heuilley-sur-Saône. L’évêque de Langres était le suzerain de cette région et l’abbaye dépendait de lui…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint-Julien (Côte d’Or)

C’est en 897 que l’on trouve les premières traces, non pas de Saint-Julien, mais de Comblanchier. Par une charte, le roi Eudes donnait à son fidèle Gislebert, qui devint ainsi seigneur du Comblanchier, un ensemble de biens situés sur la rivière de la Norge, consistant en quinze meix avec bâtiments, dépendances, prés et serfs…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Apollinaire (Côte d’Or)

C’est le moment où les villages de la Gaule romanisée se voient attribuer des noms évoquant leur toponymie. Le sous-sol du site étant riche en eau (présence de nombreuses fontaines: Bouchet, Gauthier, Soyer), le lieu prend le nom de « Aqualiacus » issu du Latin « aqua locus »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Sacquenay (Côte d’Or)

il y a sur le territoire de Sacquenay les signes de présence romaine, le village étant d’ailleurs longé à l’ouest par la voie romaine (Via Agrippa) fort bien conservée sur cette portion.

Le village a été quasiment détruit lors du passage de Matthias Gallas au cours de la guerre de Trente Ans en 1636…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Rouvres en Plaine (Côte d’Or)

En 1414, pendant la Guerre de Cent ans, le Duc Jean Sans Peur renforce considérablement le château ducal (aujourd’hui totalement détruit). En 1416, son épouse Marguerite de Bavière, fait construire une énorme tour dite « Tour Marguerite ». Cette tour symbolisant la robustesse, associée au territoire des chênes rouvres (ou chêne robur, du latin robur signifiant force), a donné le blason de Rouvres en Plaine…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

 

Histoire de Reulle-Vergy (Côte d’Or)

Reulle-Vergy est à l’entrée du chemin d’accès au château de Vergy sur la butte éponyme. Là où se dresse l’église Saint-Saturnin, se tenait le village de Vergy – encore inscrit sur la carte d’état-major du XIXe siècle…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Renève (Côte d’Or)

Probablement fondée par les Celtes, cité gallo-romaine, Renève est certainement occupée par les Burgondes dans la seconde moitié du Ve siècle, faisant partie de leur royaume jusqu’en 523/534 avant d’appartenir au royaume des Francs (royaume de Burgondie)…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Quetigny (Côte d’Or)

D’un village rural à une ville vivante, dynamique et durable

Quetigny a connu une histoire assez originale dans sa conception. Elle est en effet passée du petit village de 300 habitants dans les années 60 à la ville de 10 000 habitants d’aujourd’hui (9 671 au 1er janvier 2018)…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Prenois (Côte d’Or)

Pays des prunes donc (le fruit qui résiste le mieux au terrain perméable et caillouteux des alentours ainsi qu’aux gelées tardives), Prenois fut aussi celui de Bénigne, venu se réfugier ici en l’an 178 pour échapper aux sbires de l’empereur romain Marc-Aurèle. Dénoncé par un villageois, il se serait enfui vers EPAGNY où il fut arrêté avant d’être martyrisé…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)