(pas de titre)

28 – Eure-et-Loir

L’église de Manou (Eure-et-Loir)

D’origine romane, l’édifice à la dominante de grison était composé d’une simple travée centrale. Fortement remaniée au cours du XIXe siècle, l’église s’est vue augmentée de deux chapelles. L’ancien clocher octogonal qui se dressait au dessus de la toiture a été démoli et remplacé par la tour actuelle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de La Croix du Perche (Eure-et-Loir)

Très peu de faits historiques sont relatés sur la commune. Toutefois quelques évènements intéressants sont à noter.

Le premier fait marquant qui eut lieu sur la commune est une bataille entre les troupes royalistes et les ligueurs le 22 mars 1589. Les faits sont narrés par un contemporain de l’époque : Rémond, notaire à Frazé de 1586 à 1626…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Champrond en Gâtine (Eure-et-Loir)

Les archives connues de notre village sont numérisées et stockées aux archives départementales d’Eure et Loir.
Une mine d’or pour les passionnés !…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Frétigny (Eure-et-Loir)

Le territoire de Frétigny semble avoir été occupé depuis l’Antiquité, tout d’abord avec les Celtes, certainement de la tribu des Carnutes (leur capitale Cenabum étant l’actuelle Orléans) même si les vestiges archéologiques montrent des origines parfois diverses car le Perche se trouve à la rencontre de plusieurs territoires…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Frazé (Eure-et-Loir)

Frazé est un village remarquablement préservé, qui se déploie autour de son château et de son église, dans une boucle de la Foussarde au milieu de collines boisées.

Quelques beaux manoirs jalonnent les routes alentour, contribuant à faire de Frazé un des plus pittoresques villages du Perche…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Chapelle Royale (Eure-et-Loir)

Les premières maisons furent quelques pauvres cabanes de paysans construites à proximité de la rivière et non loin du premier château des Blossiers, château féodal, dont il ne subsiste que les ruines de la poterne et quelques vestiges des anciens fossées.

Les habitants pouvaient y trouver un abri en cas d’invasion ou d’attaques impromptues.

Le nom de la paroisse appelée aujoud’hui Chapelle Royale est cité dès la première moitié du XIème siècle où l’on rencontre plusieurs variantes…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Brunelles (Eure-et-Loir)

Brunelles (nommé Bernellis, vers 1140, dans le cartulaire de l’abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron) est une ancienne seigneurie relevant de la baronnie de Nogent-le-Rotrou. Les seigneurs de Brunelles étaient tenus à la garde du château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Pour cette raison, l’une de ses tours, partiellement démolie en 1827 porte le nom de tour de Brunelles…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Belhomert-Guéhouville (Eure et Loir)

1090 : Hugues, seigneur de Châteauneuf-en-Thymerais, fonda un monastère-prieuré de filles, près de la Forêt de Senonches, au nord-est de La Loupe. L’église et ses bâtiments prirent le nom de Bellomer, en hommage à saint Lomer, abbé de Corbion, qui vécut retiré en ces lieux, et furent consacrés par Geoffroy de Lèves en 1132…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Beaumont les Autels (Eure-et-Loir)

La naissance de notre village est la fusion de deux communes le 6 février 1835 : les communes de Beaumont le Chartif et les Autels-Tuboeuf.

Durant la révolution Française, elle porta provisoirement le nom de Beaumont-sur-Ozanne.

Beaumont, vient de Bellus Mons, un lieu d’où on avait une belle vue. Il était dit chétif, ou Chartif, car n’étant pas fortifié il fut l’objet de plusieurs pillages et d’assauts chaque fois réussi, vers le XVe et le XVIe siècle…

(image et extrait du site .cc-perche.fr… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Argenvilliers (Eure-et-Loir)

Le Bourg d’Argenvilliers s’est développé linéairement à la voie de communication.
On observe qu’en 1811 l’habitat monocellulaire se concentre essentiellement en face de l’église, à la différence des maisons de maîtres, fermes de plus grand importance…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)