(pas de titre)

33 – Gironde

Histoire et patrimoine de Captieux (Gironde)

De par les aléas de l’histoire le centre est constitué de 3 parties en allant du sud vers le nord :
–  La « ville », partie la plus ancienne, entre le chemin de Pesquey et le ruisseau de la ville.
–  Le « bourg », s’est développé à partir du début du XIXe entre le ruisseau de la ville et le pont de Barrère.
–  Le quartier du Gahet, au nord du pont de Barrère, s’est développé à partir des années 1890…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Cantois (Gironde)

À la Révolution, la paroisse Saint-Seurin de Cantois forme la commune de Cantois.

La présence d’une motte féodale au lieu-dit la Mazerolle ainsi que des vestiges découverts par l’abbé Labbri témoignent d’un peuplement gallo-romain jusqu’à l’époque médiévale.

(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de Brouqueyran (Gironde)

Arrosée par trois rivières, dont le Beuve, la commune de Brouqueyran est un site remarquable qui connaît une occupation continue depuis le début du Moyen Âge.

En 1763, l’abbé Expilly présente le village ainsi :
« Brouqueyran, dans le Condomois en Gascogne, Diocèse & Election de Condom, Parlement & Intendance de Bordeaux, Jurisdiction de la Prévôté de Condom…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Marimbault (Gironde)

Marimbault dont le site a été habité depuis l’antiquité, serait la contraction de deux mots : le premier désignerait en latin une ferme ; le second, Ragimbald, étant un nom de personne germanique. On peut donc penser qu’il s’est trouvé autrefois, en ce lieu, une ferme ou un domaine de Ragimbald. D’autres recherches penchent pour mas (maison) et Imbal ou bault (pour le nom). Aucune certitude, avis aux chercheurs!!!…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Lucmau (Gironde)

L’occupation très ancienne est attestée par l’église et par la motte castrale du Castéra. Le castéra est un toponyme courant dans la lande, qui désigne un lieu fortifié, terre ou construction. Par analogie, on pense que celui de Lucmau dont l’histoire n’est pas connue date du xie ou xiie siècle. Ladite motte consiste en une butte au pied de laquelle se trouve un ruisseau qui en assure la défense…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Lignan de Bazas (Gironde)

À la Révolution, la paroisse Saint-Vincent de Lignan forme la commune de Lignan. En 1918, la commune de Lignan devient Lignan-de-Bazas.

Lignan : vient de « lignum » nom romain signifiant le bois (que l’on ramasse, les bûches)…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Lerm et Musset (Gironde)

À la Révolution, les paroisses Saint-Martin de Musset et Notre-Dame de Lerm forment la commune de Lerm-et-Musset. Durant la Seconde Guerre mondiale, tous les villageois furent alignés devant l’église par la division Das Reich, la même qui perpétra le massacre d’Oradour-sur-Glane. À la suite d’un contre-ordre, les villageois furent épargnés…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Léogeats (Gironde)

Nous trouvons, selon les périodes et les documents écrits, l’évolution de plusieurs orthographes : Leujatz ou Leuyatz au XIIIème, puis Leujats, Laugeat au XVIIème, Leujas en 1727, et enfin Léogeats depuis le XIXème siècle.

Le suffixe ATS, répandu dans le sud-ouest de la France, vient du suffixe celte ACO, employé jusqu’au Moyen-Age, et correspondrait à des lieux fortifiés…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine du Pian sur Garonne (Gironde)

Le Pian sur Garonne : L’histoire connue du village peut remonter jusqu’à l’époque gallo-romaine, puisque des vestiges subsistent et que certains terrains sont encore répertoriés sur le plan d’urbanisme.

Le bourg d’origine était situé sur la partie basse de la commune, le long de la RN 113, à proximité de la Garonne. Son église du XIIème siècle abritait la « maladrerie » qui recevait les personnes atteintes du pian, forme de maladie vénérienne, venue des pays lointains…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

 

Histoire et patrimoine du Nizan (Gironde)

Bien que les vestiges les plus connus datent du XIème siècle, l’existence d’un tumulus, ou « douk », situé au Couhé, indique une présence humaine sur le site dès le VIème siècle avant J.-C. Haut de 12 mètres, de tumulus ceint d’un fossé atteint une circonférence de 100 mètres.

La création de la paroisse coïncide avec la construction de l’église et d’une maison templière (au Couloumet) au XIème siècle. La paroisse était du ressort de la juridiction du château de Roquetaillade, aujourd’hui situé sur la commune de Mazères…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)