(pas de titre)

63 – Puy-de-Dôme

Histoire de Gignat (Puy de Dôme)

Quelques découvertes montrent que le secteur a connu une occupation humaine pendant la préhistoire.
Le toponyme Gigniacum serait formé en 910 à partir du patronyme Gennius et du suffixe -acum. Il serait d’origine celtique ou gallo-romaine. ..

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Esteil (Puy de Dôme)

L’église Saint-Jean est une église romane remaniée. Le prieuré appartenait à l’ordre monial des Fontevriste, fondé en 1151 après la donation que firent les milites de Châteauneuf-du-drac.
Pendant la Révolution, le prieuré est scindé en lots, vendus séparément en 1796. Un mur sépare alors en deux le vaisseau de l’église, formant d’un côté une grange, de l’autre l’église….

(image et extrait du site paysdauvergne.fr… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Egliseneuve des Liards (Puy de Dôme)

Le nom d’Égliseneuve est mentionné pour la première fois entre 1060 et 1073, dans la charte n°625 « apud aecclesiam Novam ». Dans ce texte, Gabriel FOURNIER nous signale que Maurice de Montboissier le seigneur de la région) s’engage à ne rien réclamer aux religieux de Sauxillanges qui possèdent des terres sur Égliseneuve…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Egliseneuve d’Entraigues (Puy-de-Dôme)

Comme dans de nombreuses régions de montagne, les paysans pauvres ont depuis longtemps pratiqué l’émigration saisonnière afin de renforcer les revenus de la famille. Cette pratique consistait, pour les hommes, à partir durant les mois d’hiver où la main d’oeuvre était moins nécessaire pour travailler dans d’autres régions, laissant les femmes s’occuper de la ferme. Une “campagne” durait d’octobre à début mai….

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Cros (Puy de Dôme)

Eglise de Cros qui abrite une châsse du XIIIème siècle classée, des bénitiers en pierre style gothique, et une toile de Ste Madeleine datée du XVIIIème siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Coudes (Puy-de-Dôme)

Palladius, Julianeta, Bardario, ou encore Errena vivaient ici au 6e siècle.

Si les noms de ces hommes et de ces femmes de l’époque mérovingienne nous sont connus, c’est en raison de leurs décès, commémorés par les épithaphes gravées sur les dalles de leurs sarcophages.

Une nécropole entière a été découverte au 18e siècle autour de l’église Saint-Genés, située dans la rue du même nom….

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Compains (Puy de Dôme)

Cette synthèse est extraite d’une recherche en cours sur l’histoire de Compains, village du Cézalier, du XIe au XIXe siècle. Les sujets traités ci-après sont de courts résumés extraits d’un ouvrage en cours de rédaction dont le premier volume traitera de l’histoire des seigneurs de Compains au Moyen Âge (Bréon, Peschin-Giac, Souchet), alors que le second volume sera consacré à l’histoire de Compains de l’époque moderne à la fin du XIXe siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Collanges (Puy-de-Dôme)

Le Lembron fait partie du Pays d’Issoire qui possède un fort potentiel industriel,
caractérisé par la métallurgie-transformation des métaux et la filière automobile.
Le Pays d’Issoire, avec ses 50 000 habitants, s’inscrit dans le vaste espace
« Clermont Fd -Val d’Allier », ouvert au développement économique et humain….

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Clémensat (Puy de Dôme)

Le nom du village a pour origine Clémentius (étymologiquement la terre de Clément : important propriétaire terrien).

L’église de style roman, placée sous le patronage des saints Germain et Barthélémy, comprend une clé de voûte datée du XVIéme siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Chastreix (Puy de Dôme)

Le nom de CHASTREIX vient du latin « castrensis » qui évoque un camp ou une forteresse. Le nom de ses habitants les « Toupi(e)s » désigne un pot en patois : peut-être le terme est-il le souvenir d’une poterie installée autrefois ?..

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)