(pas de titre)

65 – Hautes-Pyrénées

Histoire de Sinzos (Hautes-Pyrénées)

Le nom de Sinzos provient d’une source réputée bénéfique pour les maladies des os (« saints os »). Il s’agit du ruisseau Souric, évoqué sur le blason, qui coule dans la zone du Couret.
Le château de Boucarez (aujourd’hui disparu), appartenait aux seigneurs de Boucarez, de la famille des Seigneurs d’Angos, une branche de la maison des vicomtes de Lomagne…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Séron (Hautes-Pyrénées)

A quelques kilomètres de la nationale 117 reliant Tarbes à Pau, un îlot de cinq villages séparé par un passage cédé au Béarn pour faciliter les communications…

Ce chemin est appelé : « Cami dela Reyne Jane » en souvenir de Jeanne d’Albret mère du roi Henri IV qui l’emprunta pour se rendre dans son fief de Montaner et aussi en Bigorre.

L’enclave fut quelques temps reliée au Béarn par le mariage en 1077 de Centulle V  Vicomte de Béarn avec Béatrice héritière du Comté de Bigorre…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Séméac (Hautes-Pyrénées)

Deux thèses s’affrontent quant à l’origine du nom de Séméac :
La toponymie de Séméac viendrait de sémi, semé et aqua, ac : terrain semé d’eau, allusion au sous-sol qui recèle une des plus grandes nappes phréatiques du secteur. Une autre thèse tend à rapprocher ce nom de tous les noms de lieux terminés par « ac » comme Bernac, Préchac, Arcizac… qui désignaient un domaine gallo-romain identifié par le nom de son propriétaire : Séménius, dans le cas de Séméac…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Patrimoines du Pays des Vallées des Gaves de Lourdes à Gavarnie

Ce site vous invite à découvrir un patrimoine souvent méconnu (même de certains élus locaux), qui par sa richesse et sa diversité présente un réel intérêt historique, architectural, environnemental ou de curiosité.

Les informations mises en lignes émanent principalement de l’élaboration de guides de tourisme édités (1) il y a quelques années aux éditions PyréMonde (guides du Curieux)…

(image et extrait du site… lire la suite)

Histoire de Sauveterre (Hautes-Pyrénées)

Comme l’indique son nom, Sauveterre est une « sauveté », c’est-à-dire un village fondé par le pouvoir religieux de l’Église au milieu du XIe siècle. Celui qui vient s’y fixer, est « sauvé », ou définitivement protégé. L’initiative de cette création est due à la puissance de la très proche abbaye de la Casedieu, près de Marciac, qui contrôlait déjà, au XIe siècle, la route d’Arles du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui traverse toujours Sauveterre…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Sarrouilles (Hautes-Pyrénées)

Origine : 1607, origine du mot de Sarrouilles.
Jusqu’à ce moment-là, on ne parlait que patois et on écrivait en patois. Quand Sarrouilles fut incorporé au royaume de France, on envoya de Paris des fonctionnaires pour administrer le pays. Ils ne parlaient pas le patois et écrivaient très mal. Ils intervertissaient les lettres dans les noms de lieux et de villages…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Sarriac Bigorre (Hautes Pyrénées)

Cette agglomération de 1 234 hectares, sise à 217 mètres d’altitude, où s’échelonnent ses quartiers dits :
Village, Gleize-Vieille, Labirade, Montaut, Bernet,
a droit non seulement à une très séculaire histoire remontant à l’occupation romaine,
mais également au très aristocratique patronage de trois fort nobles familles que nous expliquerons après quelques évocations préliminaires et nécessaires…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Sanous (Hautes-Pyrénées)

Le nom de la commune vient du latin Sanus, sana, sanum signifiant la salubrité, il s’agirait d’un nom d’origine pré-romaine.
Sanous est donc un village sain, peut-être par sa situation, dans le vallon traversé par le ruisseau du Lys !
Ce petit village existe au moins depuis la fin du xiiie siècle…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint Sever de Rustan (Hautes-Pyrénées)

Le site est peuplé dès le Néolithique.
À l’époque gallo-romaine, le domaine s’appelait Albiciacum (du nom d’un romain nommé Albius).
Severus (Saint Sever) († vers 502), grand propriétaire issu de famille noble, prêtre d’une paroisse de Bigorre dont Grégoire de Tours louait le soin porté à faire l’aumône et la charité, est sanctifié…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Lanne (Hautes-Pyrénées)

Selon le paléographe Jean Larcher, la branche des De Saint-Lanne, vivant vers 1500, aurait eu les armoiries unissant le souvenir des Abbés Lays (militaires chargés de la défense de notre frontière contre les Mahométans d’Espagne) et le lion d’or choisi par Noble Raymond Bernard de Saint-Lanne, décédé en 1501…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)