(pas de titre)

87 – Haute-Vienne

Histoire et patrimoine d’Eybouleuf (Haute-Vienne)

L’origine du nom d’Eybouleuf est incertaine et peut-être de formation gauloise. On le trouve sous la forme Harboleum en 1191 et, plus tard, écrit Esboulou, Esbouleu, Des Bouloux et même Eybouleou en 1507.

La traduction des ces termes pourrait être : « endroit planté d’arbres ou de bouleaux » ou « endroit planté d’herbe »ou encore « endroit planté de sureau ».

Cette dernière hypothèse attribuerait l’origine du nom d’Eybouleuf à la présence d’une plante, le sureau hièble (ou yèble), dont le nom latin est « Sambuscus Ebulus »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Yrieix sous Aixe (Haute-Vienne)

L’église fût construite au XII° siècle : elle a conservé le chœur et la façade ouest avec le clocher-mur à deux jours. En 1496, elle fût en partie reconstruite avec des voûtes sur croisées d’ogives et l’adjonction d’une chapelle au sud. L’église est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1985. Cette église est éclairée par des vitraux de Francis Chigot (célèbre maître verrier limousin). On remarquera aussi le retable du XVIII° siècle. Le presbytère, accolé, est aussi un beau bâtiment du XVIII° siècle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint-Hilaire la Treille (Haute-Vienne)

La commanderie de Foulventour est l’une des cinq commanderies templières dépendantes de la commanderie de Paulhac (Creuse), commanderie principale, ou « maison » de Paulhac qui apparaît dans les textes en 1248.

Son moulin banal était situé sur la Brame à Dompierre-les-Églises, sur la rive gauche…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Berneuil (Haute-Vienne)

De l’époque Gallo-romaine, car la localité fut, à n’en pas douter, un site romain; des vestiges, tuiles à rebord, bas-relief ont été retrouvés dans le village; Berneuil porta le nom Berreuil jusqu’en 1719, puis Barneuil jusqu’à l’époque de l’Intendant Turgot, où elle prendra son nom actuel…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire du Chatenet en Dognon (Haute-Vienne)

Le territoire communal actuel était le siège d’une seigneurie dite « du Dognon » (vers l’an 1000). Sa propriété revint vers 1137 aux chanoines de Saint Léonard. Le « Dognon » formait à l’époque féodale l’une des trois vicomtés de la Haute-Marche dont les deux autres étaient Aubusson et Chateauclos Il était donc une des seigneuries les plus hautement titrées de la Marche. Le Dognon est une corruption du mot Donjon…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire d’Oradour Saint-Genest (Haute-Vienne)

Le château de la Perrière, dont les origines remontent au xive siècle avec une tour carrée, fut construit après au xvie siècle. En 1750, année où il tomba en ruine, il était le centre d’une baronnie.

Jean de Seychaud, seigneur de la Perrière en 1450, fonda une vicairie en l’église d’Oradour Saint-Genest…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Saint Genest sur Roselle (Haute-Vienne)

En 1600, on la retrouve sous le nom de Saint-Genyeix, on y trouvait 180 feux (environ 700 habitants). L’agriculture y dominait, on y cultivait le froment, le seigle, la vigne et les châtaigneraies. Les seigneurs possédant la commune étaient messieurs de Sauveboeuf de Pierre-Buffière, l’évêque et les jésuites de Limoges ainsi que le seigneur de Valage.

En 1700, la famille Bégougne était la famille la plus importante de la commune, les villages de Fardissoux, Juniac et la Pauserie lui appartenaient…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Roussac (Haute-Vienne)

Roussac, Rossacus et Rociacus – cure de l’ancien archiprêtré de Rancon, sous le patronage de Saint Martial, apôtre, premier évêque de Limoges. L’abbé de Saint-Martial de Limoges y nommait de 1514 à 1770. En 1097, il y avait aussi une prévôté qui avait le même saint patron, et qui dépendait de ce même monastère de Saint-Martial. Elle fut unie à sa mense abbatiale en 1533. Parmi les prévôts de Roussac on remarque Eric Gaufredi de Chabrignac, qui fut élu abbé de Saint-Martial le 20 novembre 1311…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Blanzac (Haute-Vienne)

Blanzac : Blanzacus vers 1315. Vient du nom d’homme latin Blandius : le domaine de Blandius.

Boines (les) : vient du cetique Bodina : borne, limite. Latin Bodina via : borne, qui rappelle la présence soit d’une borne routière romaine, soit d’une borne limite de territoire seigneurial.

Bordes (les) : vient du germanique Borda : chaumière, habitation rustique, petite exploitation agricole…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Meilhac (Haute-Vienne)

L’actuelle commune de Meilhac est le produit de l’union en 1829 des anciennes communes et paroisses de Meilhac et Saint-Martinet. En fait depuis les environs de 1800, l’administration était commune aux deux, le décret royal de 1829 ne constituant que la régularisation d’une situation ancienne…

(source wikipedia… lire la suite)