(pas de titre)

90 – Territoire de Belfort

Histoire de Chavanatte (Terr. de Belfort)

L’origine du village doit remonter au VIIIe siècle. L’habitat était composé de « cabanes » d’où son nom de « Chavanatte » (-atte étant un diminutif en opposition aux autres Chavannes de plus grande taille). De 1685 jusqu’à la Révolution française, le fief est la propriété du comte de Reiset. En 1801, la commune portait le nom de Chavannatte…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Croix (Terr. de Belfort)

Le village existait déjà au moyen âge au XlIIème siècle en 1232. Le plateau de Croix est situé à l’extrême sud du Territoire de Belfort en limite avec la frontière Suisse et le département du Doubs.

Un peu d’histoire : Saint Dizier chemine sur le plateau désert et soudain pressent son martyre sous les coups de misérables voleurs. Il coupe alors une mince baguette de coudrier, la dispose en forme de croix, la plante en terre et se prosterne pour prier…

(image et extrait du site routedescommunes.com… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Petite Fontaine (Terr. de Belfort)

Le nom du village est cité pour la première fois en 1388. A cette époque il était vraisemblablement déjà rattaché à la paroisse d’Angeot et faisait partie de la seigneurie de Rougemont.
Après la guerre de 1871 et l’application du Traité de Francfort, Petitefontaine fut détaché du canton de Masevaux avec les autres communes « francophones » : Rougemont, Leval et Romagny. En 1803, le village comptait 201 habitants et 174 en 1999…

(image et extrait du site de la CC Vosges du Sud… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Leval (Terr. de Belfort)

Leval, ou le Val-sous-Rougemont, comme l’on nommait la communauté dans les temps anciens, dépend de la seigneurie de Rougemont. La commune appartient, depuis 1871, au canton de Rougemont-le-Château.
D’abord dépendant de la paroisse d’Angeot, Leval a été rattachée, au moins en partie et dès sa création, à la paroisse des saints apôtres Pierre et Paul de Rougemont. Leval, Romagny et Rougemont partageant encore aujourd’hui église, cimetière, monuments aux morts, cérémonies patriotiques et fêtes religieuses et traditionnelles…
(image et extrait du site de la CC Vosges du Sud… lire la suite)

Histoire d’Urcerey (Terr. de Belfort)

En 1347, le village, qui faisait partie de la mairie du Bas-Rosemont, passa avec la seigneurie du Rosemont dans la dépendance de la maison d’Autriche jusqu’en décembre 1659, lorsque Louis XIV fit don du comté de Belfort au cardinal de Mazarin.
Urcerey dépend de la paroisse de Bavilliers.

(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de Vauthiermont (Terr. de Belfort)

Ethymologiquement, Vauthiermont apparait sous le nom germanique de Walthenberg. Vauthiermont dérive de Vauthier, seigneur forestier (Waldherr), ce qui s’explique aisément par le fait que la forêt est très présente sur le territoire communal. En outre, Vauthiermont se situe sur une hauteur qui domine les villages alentours, ce qui justifie le suffixe « mont »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Bethonvilliers (Terr. de Belfort)

En 1295 disparaît Richard de Belfort. Sa fille Houdiennette hérite de la dîme et du moulin de Bethonvilliers. Le village est situé sur la rivière La Madeleine qui descend des Vosges toutes proches après avoir traversé les villages d’Étueffont et d’Anjoutey. Cette situation pourtant banale a provoqué jusqu’en 1630 la partition du village en Bethonvilliers-rive-droite (dépendant de la prévôté de Belfort) et Bethonvilliers-rive-gauche (rattaché à la seigneurie de Rougemont-le-Château…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Thiancourt (Terr. de Belfort)

La première mention du nom de Thecort dans les archives date de 1303 mais le site était déjà occupé depuis très longtemps puisqu’on y a mis au jour une nécropole mérovingienne du VIIe siècle. La voie romaine qui reliait Mandeure (Doubs) à Augst et Kembs en Alsace en traversant Delle, ne devait pas passer très loin du village…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Bretagne (Terr. de Belfort)

Le village est situé à proximité du Canal du Rhône au Rhin et du confluent de la rivière La Madeleine et de la Saint-Nicolas. En 1803 la population était de 271 habitants, le recensement de 2011 en dénombrait 250. Ses habitants sont appelés les Brettains.

Le nom de Bretagne (en allemand Brett ou Bretten) est cité pour la première fois en 1365. Le village fait ensuite partie de la paroisse de Brebotte puis de celle de Montreux-Château…

(image et extrait du site de la CC Sud-Territoire)

Histoire de Vellescot (Terr. de Belfort)

À l’époque gallo-romaine, une voie secondaire reliant Delle à Froidefontaine traversait Boron et Vellescot. Un tronçon d’une centaine de mètres de longueur a été mis au jour vers 1851. La première mention du nom de Vellecort se trouve dans la charte de dotation du prieuré de Froidefontaine daté du 8 mars 1105…

(source wikipedia… lire la suite)