(pas de titre)

95 – Val d'Oise

Histoire et patrimoine de Chaumontel (Val d’Oise)

A priori, très peu de traces tangibles de l’occupation du sol peuvent être mises en évidence avant 1004, date à laquelle il existe un acte de donation de Robert – le – Pieux relatif à une propriété outre – ville (hors Chaumontel), propriété qui a conservé ce nom.

La période préhistorique, l’avènement celtique, la romanisation, l’époque franque et la période mérovingienne ont laissé peu de vestiges attestés sur le territoire actuel. A ce jour, un seul site a été mis au jour…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Garges les Gonesse (Val d’Oise)

L’existence de Garges est attestée en 832 sous le nom de Gahareim et dépend à cette époque de la puissante abbaye de Saint-Denis. La seigneurie de Garges ne semble jamais avoir appartenu à un seul seigneur, mais toujours à une diversité de personnages, ce qui était généralement le cas des anciennes dépendances directes au domaine royal.

En 950, Garges est donnée en fief à Hugues le Grand. Il y a de nombreux bénéficiaires dont l’abbaye de Saint-Denis…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire de Charmont (Val d’Oise)

Charmont tire son nom de l’anthroponyme gaulois Carmentus ou peut-être du latin cortem, domaine.

Cet ancien hameau de Magny-en-Vexin est devenu une commune à part entière en l’an II de la République. Son manoir seigneurial, aujourd’hui disparu, est vendu en 1490 par Louis de Charmont à Pierre Legendre…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire d’Epinay-Champlatreux (Val d’Oise)

À partir de 1567, Épinay-Champlâtreux est la propriété de la famille Molé, originaire de Troyes, lorsque Édouard Molé en fait l’acquisition. En 1641, son fils Mathieu Molé (1584-1656) devient Premier président du Parlement de Paris puis, dix ans plus tard, garde des sceaux de France. Son rôle pendant la Fronde sera très important…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine du Plessis-Gassot (Val d’Oise)

Son clocher penché, disparu en 1899, a fait le délice des peintres. Les villages d’Écouen, Bouqueval, Fontenay-en-France et Le Mesnil-Aubry marquent ses limites. Sa population, de tout temps rurale, n’a jamais dépassé les deux cents âmes et atteint aujourd’hui moins d’une centaine d’habitants…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine d’Epiais Les Louvres (Val d’Oise)

Des vestiges gaulois découverts sur le territoire de la commune attestent l’occupation du lieu durant l’Antiquité. Sous l’Ancien Régime, Le village appartenait au chapitre de l’Église de Paris. Le village a toujours eu une vocation essentiellement agricole. Ses activités de grande culture sont toujours céréalières (blé et betterave)…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Vaud’Herland (Val d’Oise)

La premiere mention qu’on trouve de ce lieu est dans une charte d’Odon de Sully Evêque de Paris qui renferme un accord passé entre lui & l’Abbaye de Ste Geneviéve l’an 1202 au mois de juin. Ce Prélat traitant pacifiquement avec les Chanoines Réguliers au sujet de la paroisse de la Montagne Ste Geneviéve à Paris & de ses dépendances, leur donna de plus l’Eglise de Roissy en France, & en outre le Village de Vaudherland…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Gadancourt (Val d’Oise)

Le petit village de Gadancourt a une position dominante exceptionnelle qui ne correspond pas à une origine de groupement villageois, mais plutôt à l’implantation d’une abbaye dans un site isolé et à défricher. L’habitat venu plus tardivement ne s’est jamais développé, le site propre du village limitant son extension. Peu protégé des vents, le village a gardé un environnement végétal très dense…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire du Plessis-Luzarches (Val d’Oise)

Le Plessis-Luzarches est sans-doute issu d’un démembrement de Luzarches. Le village n’apparaît qu’au XIIe siècle dans un acte de donation de dîmes par Payen de Presles. Le fief faisait partie du doyenné de Montmorency. La terre resta sans seigneur jusqu’en 1327, date à laquelle elle devint propriété de Pierre de Berchère, dont la famille était aussi seigneur de Chaumontel. Vers 1400, la propriété fut en partie vendue aux célestins de Paris qui la conservèrent jusqu’à la Révolution, et en partie, en 1412, à Pierre de Villers…
(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Chérence (Val d’Oise)

La première citation du village actuel, nommé Sigrancia, remonte au IXe siècle, dans un dénombrement des biens de l’abbaye de Saint-Denis sur une requête de son abbé Fubrard. Chérence est de nouveau attesté en 1141 dans une charte sous le nom de Carencia et dans le pouillé de l’archevêque de Rouen, Eudes Rigaud, en 1248 sous le nom de Charentos.
Situé à l’ouest à l’écart du village, le hameau de Bézu est apparemment plus ancien puisque cité en 750 dans un diplôme de Pépin le Bref comme relevant du domaine dionysien (de Saint-Denis) depuis 716…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)