(pas de titre)

37 – Indre-et-Loire

Histoire et patrimoine de Dame-Marie-les-Bois (Indre-et-Loire)

L’origine de Dame-Marie-les-Bois remonte au défrichement de la vaste forêt de Blémars (XIe-XIIe siècles) qui marquait la frontière entre Touraine et Blésois. Plutôt que les moines, c’est ici le chapitre de la cathédrale de Tours qui agit pour inscrire dans l’espace les limites du diocèse. Un oratoire est donc créé, dédié à Notre Dame, pour répondre à la présence des défricheurs…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Crotelles (Indre-et-Loire)

Le village de Crotelles, bien caché au creux de la vallée du Madelon (petite rivière qui traverse le département de l’Indre-et-Loire), s’est bâti au sud de l’ancienne forêt de Gâtines.

Le menhir dit « Le Gros Perron »
Erigé sur les hauteurs du nord de Crotelles,
il atteste que le site était occupé dès la Préhistoire
(plus précisément à l’époque Néolithique)…

 (image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Courcelles de Touraine (Indre-et-Loire)

Au Ve siècle, Courcelles marque la pointe de l’invasion des Burgondes.

La paroisse de Curcellae est mentionnée au XIe siècle.

Au Moyen Âge, la paroisse dépendait de la sénéchaussée angevine de Baugé…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Pernay (Indre-et-Loire)

La première mention de la commune est due à Grégoire de Tours au VIe siècle. Son nom est alors Paternacensis Parochia. Elle se transforme au fil des époques en Perronay, Perrenay pour devenir Pernay, aux environs du XIXe siècle.
Au XIe siècle apparait en France le mouvement communal qui sera ensuite défini en 1790. Auparavant le territoire était divisé en fiefs. Certains appartenaient au domaine royal et étaient concédés soit à des nobles, soit à des roturiers, souvent marchands. C’étaient des fieffermes…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Perçay-Meslay (Indre et Loire)

Dépendante de l’Abbaye de Marmoutier, la Grange de Meslay fut construite en 1220 par Etienne de Mortagne et est classée « monument historique ».

Elle est conçue à la façon d’un édifice religieux : longue de 60 mètres et large de 25, elle est divisée en 5 nefs par une quadruple rangée d’imposants piliers en cœur de chêne supportant la charpente qui s’élève à 15 mètres…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Nouzilly (Indre et Loire)

Nugulae en latin sont de petites bagatelles sans importance, des sornettes sans consistance, des balivernes qui ne signifient rien; Mais en vieux français des noisilles sont des noisettes. Il semble pourtant que Nouzilly vienne d’un autre mot tourangeau que l’on rencontre dans le Petit dictionnaire du Parler de Touraine de Jacques-Marie Rougé : Nosilla; il désigne une variété de châtaigne. Nouzilly serait donc dans sa signification ancienne un nom très proche de La châtaigneraie ou Châtenay ou encore Chastenay…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Notre Dame d’Oé (Indre-et-Loire)

Par le passé, Notre-Dame-d’Oé s’est appelée successivement Odacus (ixe siècle), Odatus (Charte de Charles le Chauve), Odoadus (938), Odiatum (119.), Oé (1209), Oetus (1211), Parochia d’Oé (xiiie siècle, cartulaire de l’archevêché de Tours).

Avant la révolution de 1789, Notre Dame d’Oé était du ressort de l’élection de Tours et faisait partie de l’archidiaconé d’Outre-Loire et du doyenné de Vernou. En 1793 elle dépendait du district de Tours…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Noizay (Indre et Loire)

En 886, Noizay apparaît sous la forme latine Nogarentum qui signifie « un lieu planté de noyers » et qui aurait dû aboutir au nom « Noiray ». Ce nom évolue et prend différentes formes : Noerium en 1290. En 1590, Noizay devient Nouezay qui semble être la dernière orthographe préliminaire de Noizay…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Neuvy le Roi (Indre et Loire)

Les sites à découvrir :
– L’Église Saint-Vincent
– La chapelle Saint-André : La fondation de la chapelle Saint-André est relatée par Grégoire de Tours qui la situe en 573. Elle fut érigée à la suite d’un vœu exprimé pour sa guérison par le fils d’un guerrier novicien. C’était la seconde église de Neuvy, et elle fut sans doute, au cours des siècles, un lieu de cérémonies votives ou liées à des processions et des pèlerinages…

(extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

(image wikipedia)

Histoire et patrimoine de Neuville sur Brenne (Indre et Loire)

Le peuplement du territoire de la commune est attesté dès l’époque gauloise et gallo-romaine par des fouilles archéologiques récentes, (à l ’emplacement actuel du lotissement des hirondelles), d ’un ensemble d’habitations agricoles situées sur le versant dominant la rivière de la Brenne.

Le bourg était desservi par le chemin qui reliait le gué de Lavardin à l’éperon barré du site fortifié de Château-Renault, sur lequel s ‘édifiait en l’an mil, le Castrum Réginaldi…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)