(pas de titre)

971 – Guadeloupe

Histoire de l’île de La Désirade (Guadeloupe)

Plusieurs sites archéologiques témoignent de la présence amérindienne dès le IIIe siècle sur l’île.

L’île fut la première terre découverte lors du deuxième voyage de Christophe Colomb, le 2 novembre 1493. Les Espagnols la fréquentèrent au XVIIe siècle.

Peu propice à l’agriculture, elle servit de repaire aux corsaires.

La Désirade devint une dépendance de la Guadeloupe en 1648.

(source wikipedia)

Histoire de Vieux-Fort (Guadeloupe)

Les indiens Caraïbes qui habitaient dans un important centre de peuplement furent chassés lorsque les premiers colons Français construisirent le Fort-Royal vers 1635-1640. Ce dernier changea de nom et devint le Vieux-Fort. Il fut dénommé un temps « Vieux-Fort-l’Olive » en raison de Charles Liénard de l’Olive, chef de la colonie.
(source wikipedia)

Histoire de Saint-Louis (Guadeloupe)

Des populations amérindiennes s’étaient installées de longue date sur le territoire de Saint-Louis de Marie-galante. Saint-Louis de Marie-Galante témoigne d’une grande activité amérindienne, Arawak puis Caraïbes. Beaucoup d’instruments servant à la culture sur brûlis de ces deux peuples ont été retrouvés. Au début de la colonisation, Caraïbes et Français cohabitaient pacifiquement…
(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de Deshaies (Guadeloupe)

Deshaies résulte d’une histoire économique et humaine que nous connaissons seulement à partir du XVIIe siècle, au moment où les premiers colons menés par de l’Olive et Duplessis débarquaient à la pointe Allègre.
Deshaies faisait alors partie de la paroisse du Grand-Cul-de-Sac…
(image et extrait du site officiel de la commune)

Le patrimoine de Anse-Bertrand (Guadeloupe)

Anse-Bertrand est connue pour abriter sur son territoire 17 moulins dont le plus connu est le moulin de Beaufond. Cet ancien moulin à vent, qui fabriquait jadis le sucre de canne, est situé à proximité de la section de Lacroix, à l’entrée d’Anse Bertrand. Il porte le nom de son ancien propriétaire, Monsieur Beaufond, exploitant du territoire. Le bâtiment en pierre de mouture hollandaise mérite d’être visité…
(image et extrait du site de l’OT Anse-Bertrand)

Histoire de Baillif (Guadeloupe)

Le site de la rivière Du Plessis rassemble une vingtaine de roches gravées, ornées de 150 dessins. Celui de la rivière du Baillif fut découvert après le passage du cyclone Marylin en septembre 1995. Ces deux sites rupestres témoignent d’une occupation amérindienne, attestée dès le premier millénaire par la présence de villages côtiers explorés par les archéologues…
(source wikipedia)

Histoire de Grand-Bourg (Guadeloupe)

Le Marais Folle Anse, vaste réserve d’eau douce, facilita l’installation des Arawaks dès le début du premier millénaire. Il est possible que Christophe Colomb débarqua à l’Anse Ballet en 1493 lors de son second voyage durant lequel il aborda la Guadeloupe. En 1653, un fort est implanté par les colons français arrivés sur l’île depuis 1648…
(source wikipedia)

Histoire de Bouillante (Guadeloupe)

Bouillante (en créole Bouyant) est une commune française, située dans le DOM-ROM archipel de Guadeloupe. La commune est notable en raison de la Réserve Cousteau à Malendure et de la Centrale géothermique de Bouillante qui est l’une des deux centrales géothermiques de France.

Ses habitants sont appelés les Bouillantais et les Bouillantaises.

(source wikipedia)

Histoire de Vieux-Habitants (Guadeloupe)

Fondée en 1636, c’est la plus ancienne paroisse et commune de Guadeloupe. Son nom historique était auparavant Habitants avant de devenir Vieux-Habitants. C’était initialement une commune agricole réputée pour son café, sa vanille et plus généralement les jardins créoles.
(source wikipedia)

Histoire et patrimoine de Gourbeyre (Guadeloupe)

La création officielle de la commune date du décret colonial du 20 septembre 1837, qui lui donna alors le nom de la section d’implantation du bourg : Dos-d’Ane. Cette création résulte de la réunion d’une section de l’Extra-Muros de la paroisse du Mont-Carmel de Basse-Terre, la montagne Saint-Charles et le Palmiste et une partie de la paroisse de Trois-Rivières (Dolé). Gourbeyre compte plusieurs frontières sur le plan géographique…
(image et extrait du site officiel de la commune)