(pas de titre)

82 – Tarn-et-Garonne

Histoire et patrimoine de Saint Sardos (Tarn-et-Garonne)

Saint-Sardos est une cité dont l’existence remonte au XIIème siècle, en raison de la construction de l’église faite en l’honneur de saint Sacerdos, évêque de Limoges, par les moines bénédictins de l’abbaye de Sarlat (Périgord) qui l’ont eu comme patron…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Projet (Tarn-et-Garonne)

SAINT-PROJET possède un patrimoine important, un château ouvert à la visite d’avril à novembre et en particulier tous les jours de juin à septembre. Un moulin à vent restauré, deux belles églises, des lavoirs, des puits, et des mares…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Porquier (Tarn-et-Garonne)

C’est durant la guerre de Cent Ans, vers l’an 1426 des bandes Anglaises viennent assaillir la ville de Saint-Porquier. Les habitants opposèrent la plus vive résistance, leur défense fut héroïque et désespérée, leurs remparts furent forcés et la ville et l’église brûlées…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Saint Etienne de Tulmont (Tarn-et-Garonne)

La plaine bordant la rive de l’Aveyron (rive gauche), et se déroulant sur une largeur de 7 à 10 km depuis Montricoux jusqu’à Montauban fut appelée du XIè siècle au XIII siècle « Foresta de Tlmo », d’abord, et puis la « forêt de Tulmont »…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Saint Cirq (Tarn-et-Garonne)

D’après les recherches sur documents d’archives à Montauban ; d’après les plus anciens habitants de la commune, Édouard Malby, décédé ; d’après l’abbé Charles Hélias décédé en 1993, curé de la paroisse de Saint-Cirq ; d’après M. Neveu à Caussade, conservateur d’archives, décédé ; d’après le frère Michel, très intéressé pour les recherches…

(source wikipedia… lire la suite)

Saint Antonin Noble Val (Tarn-et-Garonne)

Situé au confluent de deux rivières, l’Aveyron et la Bonnette, le lieu s’est appelé Condat (confluent) dès l’époque Celtique, puis Nobilis Valis (Noble Val) à l’époque Romaine. Antonin est venu évangéliser les Ruthènes au début de l’ère chrétienne. Martyrisé à Pamiers, sa dépouille est revenue à Condat dans une barque tirée par deux aigles. À cet endroit, au VIIIème siècle, s’est construit l’Abbaye de Saint-Antonin…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Réalville (Tarn-et-Garonne)

Réalville est une bastide royale assise sur les flancs des derniers côteaux du Quercy, à la limite des alluvions quaternaires qui ont comblé la mer de Gascogne.
A cheval sur la grande route nationale et la voie ferrée qui relie Toulouse à Paris, elle domine la plaine fertile où la Garonne reçoit ses affluents…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Puylaroque (Tarn-et-Garonne)

Puylaroque « Pella Roca » est un ancien village fortifié dont l’histoire reste mal connue. En 940, le testament d’un religieux cite Puylaroque.
C’est après la prise et la destruction en 1209 de Puylaroque par les croisés que le village se construit et se développe. Entre 1360 et 1369 le Quercy est  aux anglais. En 1483 la peste est au village…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Puylagarde (Tarn et Garonne)

Dans l’antiquité et au début du Moyen-Âge, LUGAN fut un centre de vie important alors que PUYLAGARDE n’existait pas. Un regroupement de maisons autour du château s’effectua à la fin du 12e siècle et donna naissance au bourg de PUYLAGARDE. Dans le village, remparts, puits et pierres en témoignent…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Puycornet (Tarn et Garonne)

Puycornet tire son nom de l’emplacement du château situé au nord-est de la commune. En effet, celui-ci a été édifié sur un éperon rocheux, le « pech de pierre » qui est le sens des formes anciennes Podium Cornetum (1271) et Puechcornet ( 1210).

La première partie « Puy » est la forme francisée issue du latin « podium » qui signifie « colline » et dont la forme occitane est « pèg ». ( En Occitan, Puycornet se dit Pèg-Cornet, prononcé localement [Pèkurnét]. )…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)