(pas de titre)

46 – Lot

Histoire et patrimoine de Saint-Céré (Lot)

L’origine de Saint-Céré remonte au martyre de Spérie en l’an 780, que rappelle une crypte dans l’église paroissiale.
On fait remonter au VIème siècle l’origine du château de Sérénus aujourd’hui château de Saint-Laurent-les-Tours. Ses tours du XIIème et XIVème siècle dominent toujours la ville médiévale de Saint-Céré entourée de fortifications jusqu’en 1713…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Rudelle (Lot)

L’ÉGLISE FORTIFIÉE DE RUDELLE, XIIIE SIÈCLE
La première mention de l’église fortifiée ou « fort-église » Saint Martial apparaît en 1320. Cette forteresse, encore visible aujourd’hui, constitue l’unique dispositif défensif de la bastide de Rudelle…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Reilhac (Lot)

En 1870, Jean-Pierre Rossignol (1825-1894), Roussignol en Occitan, agriculteur de la commune, voulut amender un de ses terrains pour y planter une vigne. Il entreprit donc, à temps perdu, de transférer des terres issues de terriers de blaireaux situés immédiatement sous le plateau calcaire du Jurassique moyen surplombant son terrain. Suite à la crise du phylloxera de 1875-1876 la vigne ne sera jamais plantée…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Puyjourdes (Lot)

Pages à consulter :
– Puyjourdes il y a 20 ans, selon le journal Dire Lot
– En réponse à l’article du mois de février-mars 94
– Dire-Lot – vingt ans après…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Puybrun (Lot)

En 1279, le paréage entre l’abbaye cistercienne de Dalon en Périgord et le roi de France Philippe III le Hardi marque la naissance de la bastide de Puybrun originellement nommée la bastide neuve de Tauriac. L’abbé concède une partie de ses terres de Tauriac et de Liourdres pour fonder une ville nouvelle, au lieu dit las olmières, dominant la vallée de la Dordogne et protégé des inondations…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Prudhomat (Lot)

Bienvenue à Prudhomat, commune située dans le Nord-Est du département du Lot, dans le Pays de la Vallée de la Dordogne Lotoise.
Prudhomat riche de son passé historique avec le Château de Castelnau, imposant forteresse médiévale qui domine tout le pays alentour, il vous permettra de découvrir l’architecture militaire du Moyen-Age ainsi qu’une importante collection de meubles et d’objets d’art…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de la mine de Fèges à Planioles (Lot)

La deuxième partie du XIXe siècle vit le progrès et l’essor industriel s’installer dans le Figeacois. Les bassins houillers aveyronnais et le futur nœud ferroviaire de Capdenac n’y sont pas étrangers.Le chemin de fer effectif en 1862 pour le Toulouse-Paris, le fût en 1864 pour le Toulouse-Aurillac…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Mayrinhac-Lentour (Lot)

La Commune de Mayrinhac a été créée pendant la Révolution (1789). Jusqu’à 1800, la Commune appartenait au canton d’Aynac et au district de Figeac. Puis, le village de Mayrinhac alors nommé Mayrinhac-Lentour (du fait d’un château appelé « Château de Lentour ») fut rattaché au canton de Saint-Céré…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Marcilhac sur Célé (Lot)

Depuis la nuit des temps, les falaises de Marcilhac ont renvoyé l’écho de la vie.
Au bord du Célé ou dans le causse,  l’homme a laissé son empreinte sur chaque pierre.  Aux temps préhistoriques il a cherché refuge dans les abris sous roche et dans les grottes.
Il a bâti des huttes, inventé le mur et érigé les mystérieux sanctuaires que sont les dolmens.
Et depuis 20 000 ans, il n’a pas cessé de bâtir !…
(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Lunan (Lot)

Cet événement miraculeux acheva de convaincre Clovis qui se fit baptiser au cours de la même année à Reims, par son ami Saint Rémi. Dès cet instant, il se montra très pieux et pour effacer les nombreux crimes qu’il avait commis, il fonda un grand nombre d’église et monastère.

C’est ainsi qu’il fit élever le monastère de Lunan vers l’an 510. Il dédia ce nouveau lieu de prières à Saint Martin, dont la mémoire était très vivace dans le Quercy de cette période…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)