(pas de titre)

55 – Meuse

Histoire de Forges sur Meuse (Meuse)

Le Bois de Forges a été un champ de bataille particulièrement meurtrier en 1914. Le 21 février 1916, le tonnerre des canons marque le début de la bataille de Verdun. Situé sur le secteur de Verdun, le village perdu par les troupes françaises le 6 mars 1916 et repris le 26 septembre 1918 disparaîtra totalement sous l’acharnement des pilonnages des obus français et allemands.

(source wikipedia)

Histoire et patrimoine d’Etain (Meuse)

Faire connaître ÉTAIN, c’est vous présenter un bourg du nord meusien riche d’une histoire tourmentée par les destructions de la Première Guerre Mondiale 1914-1918 et qui a su panser ses plaies et profiter d’une situation géographique idéale et d’un dynamisme propices à son expansion…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire d’Esnes en Argonne (Meuse)

Le village est quasiment entièrement détruit pendant la guerre 1914-1918.

Esnes est en 1920 le premier chantier de reconstruction du Service civil volontaire international, organisation de volontariat fondée par l’ingénieur suisse Pierre Ceresole…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Dugny sur Meuse (Meuse)

De nombreux vestiges archéologiques ont été découverts et témoignent de l’occupation gallo-romaine de notre territoire.

Les premières traces de civilisation en Lorraine remontent au Ve siècle avant Jésus-Christ.

La Lorraine n’est alors qu’une zone peu habitable, occupée par quatre tribus gauloises, les Trévires au nord, les Médiomatriques dans la Basse-Moselle, les Leuques dans la Haute-Moselle et les Verdunois dans la région de la Meuse…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

L’ossuaire de Douaumont (Meuse)

La bataille de Verdun : 21 février – 18 décembre 1916. 300 jours et 300 nuits de combats acharnés. Un déferlement incessant d’artillerie et d’obus. Le bilan, effroyable : qu’ils soient français ou allemands 300.000 hommes perdront la vie. Et parmi eux  beaucoup resteront à jamais disparus ou ne pourront être identifiés…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Dommary Baroncourt (Meuse)

Ces deux hameaux faisaient partie de la châtellenie1 de Bouvigny, commune aujourd’hui disparue en tant que telle mais connue sous la dénomination des fermes de Bouvigny.

La rumeur ou l’imagination enfantine signalerait l’existence d’un tunnel secret entre les emplacements du château de Bouvigny et de l’ancienne église de Dommary ou de l’ancien moulin de Baroncourt. Ce dernier semblerait plus logique, le moulin et le château étant sur la même rive de l’Othain…

(source wikipedia… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Dieue sur Meuse (Meuse)

Pages à consulter :
– Histoire du village
– L’église et son Histoire
– Maison des musiques et des traditions
– Le four
– Les cimetières
– Les fouilles archéologiques…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire et patrimoine de Dieppe sous Douaumont (Meuse)

Au fil du temps, le village a connu plusieurs appellations. DIESPA fut probablement la première d’entre elles, en 984, puis DIAPÆ en 1176, DIEPPIES et DIESPE en 1251, DIEPES en 1354, et enfin DIEPPE depuis 1642.

Dieppe était vers le milieu du XII° siècle le chef-lieu d’une prévôté épiscopale comprenant 21 villages et hameaux voisins (Abaucourt, Blanzée, Bourvaux, Broville, Les Chambrettes, Dicourt, Dieppe, Eix, Fleury, Grimaucourt, Haraigne, Haudremont, Hautecourt, Louvemont, Maucourt, Meraucourt, Mogeville, Moulainville, Ornes, Souppleville et Thiaucourt). 5 de ces villages ont aujourd’hui disparu…

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire, patrimoine et personnages de Damvillers (Meuse)

Lieu de passage et longtemps bastion méridional du Duché de Luxembourg, Damvillers sera ville fortifiée de 1330 à 1678. Charles Quint en aura fait une place forte de première importance où on frappait monnaie. Ses remparts furent démolis sur ordre de Louis XIV.
Prévôté royale, puis chef-lieu de canton, Damvillers a toujours été un bourg actif.

De nombreuses personnalités y sont nées. ..

(image et extrait du site officiel de la commune… lire la suite)

Histoire de Boviolles (Meuse)

L’oppidum de Boviolles est situé sur un vaste éperon dominant l’agglomération actuelle. D’une superficie d’environ 50 ha, il est barré par un imposant rempart de type murus gallicus dont on peut toujours voir les vestiges. L’occupation la plus importante se situe au ier siècle av. J.-C. : c’est sans doute une véritable ville, avec ses rues, ses maisons, ses commerces et ses quartiers d’artisans, qui s’élevait alors…

(source wikipedia… lire la suite)